Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

​Employabilité des jeunes: Le Mouvement Y prône la réinvention d'un modèle


La Commission Solidarité et Transmission intergénérationelle du Mouvement Y, présidée par Mme Fatou Niang NDIAYE, a remis les couverts ce samedi 20 Mai à la salle de conférence de l’Harmattan sur le thème « L'employabilité des jeunes : état des lieux et enjeux ».

Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 25 Mai 2017 || 180 partages || 0 commentaires

​Employabilité des jeunes: Le Mouvement Y prône la réinvention d'un modèle
C’est l’occasion choisie pour M. Boubacar Camara, Président du Mouvement Y, pour rendre compte  dans sa keynote, des fruits de l'observation attentive de la vie des ménages, de l'intervention de l'Etat et  du fonctionnement des entreprises : les jeunes, à propos de la lancinante question du chômage, sont laissés pour compte et peinent à comprendre ce qui leur arrive. 


Dans une analyse limpide, il a défendu que malgré les efforts déployés par l'Etat, la cruelle réalité fait état d'une inadéquation  avérée et chronique entre la formation et le marché de l’emploi au Sénégal,  


En droite ligne de cette intervention, les brillantes présentations des trois panélistes ont fini de convaincre, chiffres à l'appui, que les jeunes ont besoin d'un accompagnement de qualité pour sortir du tourbillon du chômage en renforçant leur employabilité. 


Tour à tour, les docteurs en économie Ousmane FAYE et Serigne Ibrahima DIOP  et le docteur en droit Babacar Diakhaté, ont, devant un jeune public nombreux et attentif, dressé un état des lieux ponctué par une historique documentée de la question, un inventaire des initiatives pour la promotion de l'emploi et une description complète du cadre juridique. 
Monsieur FAYE, après avoir revisité les concepts d'emploi et d'employabilité, a convoqué les statistiques sur la formation et la qualification pour mettre le doigt sur l'écart inquiétant entre d'une part, le besoin exprimé du marché d'une main d'oeuvre qualifiée, notamment pour la mise en œuvre des  projets annoncés dans le cadre du PSE et d'autre part, le déficit de qualification des jeunes. Moins d'un tiers des besoins serait disponible immédiatement. Selon Monsieur FAYE, le flux annuel des demandeurs d'emploi serait de 230.000, ce qui ne facilite pas la recherche de solutions durables. 


Monsieur DIOP a répertorié toutes les politiques publiques et structures mises en place en matière d'emploi et à esquissé un bilan peu reluisant. À l'aide d'exemples chiffrés, il a fait un état des lieux complet de l'emploi rural avant de conclure à l'impérieuse nécessité de mieux organiser et de renforcer l'accompagnement des jeunes. Il n'a pas manqué de saluer les performances enregistrées dans les Domaines agricoles communautaires et a encouragé la création des instituts de formation professionnelle. 


Quant au Dr. Babacar Diakhaté, après une brillante description du cadre juridique de l'emploi au Sénégal, a insisté sur les exigences de flexibilité dans le monde du travail et la nécessité de procéder à des réformes pertinentes pour faciliter les stages. Il a ensuite livré un cours magistral sur les meilleures pratiques en matière d'embauche. 
Au cours des échanges avec les jeunes, de nombreuses questions ont été débattues notamment, les difficultés d'élaboration et de financement des projets des jeunes, l'égalité de chances notamment pour l'accès à la fonction publique, les niches d'emploi dans la fonction publique locale, le cas des jeunes non alphabétisés en français, le chômage déguisé, les emplois indécents, l'éthique, les influences politiques, la flexibilité et ses conséquences, l'emploi dans le monde agricole, les formations inadéquates, la faiblesse des capacités de négociation de l'Etat pour imposer aux investisseurs et entreprises une plus grande implication dans la résorption du chômage..... 


En conclusion, pour une solution durable en faveur de l'employabilité et l'emploi des jeunes, le besoin d'une rupture radicale à été noté. Dans cette perspective, l'idée de l'organisation d'Assises nationales sur l'emploi des jeunes pour bâtir un nouveau modèle innovant et conforme aux attentes et potentialités du marché et aux  exigences de développement économique et social, a été lancée. 

Dakarflash6



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 23 Novembre 2017 - 09:55 Youssou Ndour à l'ambassade du Japon ce vendredi

Jeudi 23 Novembre 2017 - 09:20 Double revers pour Khalifa Sall