Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



234.260 emplois depuis 2012 (porte-parole gouvernement sénégalais)


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 19 Mai 2016 || 49 Partages

234.260 emplois depuis 2012 (porte-parole gouvernement sénégalais)

Le gouvernement sénégalais affirme avoir créé 234.260 emplois hors secteur agricole et rural, depuis 2012, réaffirmant sa volonté de travailler à ’’une meilleure articulation" des politiques de croissance et d’emploi.

"De 2012 à aujourd’hui, notre système a contribué à la création de 234.260 emplois hors secteur agricole et rural au dernier statistique sur l’emploi et le travail", a déclaré le porte-parole du gouvernement, Seydou Guèye, mercredi, à la fin d’un conseil interministériel sur l’évaluation de la politique d’emploi en cours d’exécution.

"Le taux de chômage est à 13, 4 % et 46 % des demandeurs d’emploi n’ont pas de formation et de diplôme. C’est une des raisons qui expliquent les difficultés rencontrées par l’Etat dans sa politique de création d’emplois", a commenté M. Guèye.

Selon le ministre auprès du Premier ministre, le cumul de tous les emplois créés par le secteur privé et l’Etat "ne dépasse pas 5 %" des nouveaux emplois créés.

"Cela veut dire que l’essentiel restant est créé par d’autres secteurs. Il faut corriger ces disparités, parce qu’au regard des capacités, l’Etat et le secteur privé absorbe 10 % des emplois qui sont créés", a relevé Seydou Guèye.

Le porte-parole du gouvernement a déploré le "faible niveau" du capital humain sénégalais, avant de réaffirmer la volonté des pouvoirs publics de travailler, par le biais de politiques axées sur la formation, au renforcement des ressources humaines sénégalaises.

"L’Etat va mettre en place, d’une part, un mécanisme pour une meilleure articulation entre les politiques de croissance et les politiques d’emploi, et d’autre part, voir comment aligner les politiques de l’emploi sur les besoins des entreprises", a ajouté M. Guèye.

Au sortir de ce conseil interministériel présidé par le Premier ministre, Mahammad Boun Abdallah Dionne, le gouvernement a annoncé plusieurs recommandations portant essentiellement sur la problématique de formation, l’optimisation du système d’information et la mise en cohérence des actions.


Dakarflash2




1.Posté par mousseul le 20/05/2016 01:09
Il faut créer beaucoup de centres de formation dans toutes les capitales régionales et des centres d'apprentissage dans l'Armée pourvue de moyens techniques, financiers et humains. Beaucoup de jeunes sont vite déscolarisés et livrés à la rue, source de dévoiement et de délinquance.

Nouveau commentaire :