Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

2Stv: Le Gouvernement en colère contre la 2Stv et appelle les médias à «la nécessaire réserve»


Le Gouvernement est en colère après les propos « diffamatoires, violents, séditieux » tenus par l’un des intervenants de l’émission « Le Grand Rendez-vous », diffusée sur la chaîne de télévision 2Stv, le vendredi 20 janvier 2017.

Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 30 Janvier 2017 || 84 partages || 0 commentaires

2Stv: Le Gouvernement en colère contre la 2Stv et appelle les médias à «la nécessaire réserve»
 

Le communiqué signé par le ministre porte-parole du gouvernement, Seydou Guèye, indique que de telles déclarations « encouragent la lutte armée des noirs en Mauritanie » contre le Gouvernement et « le peuple frère » de Mauritanie.

Ainsi, est-il rappelé à l’ensemble des organes de communication sociale et aux professionnels de l’information » la nécessaire réserve à observer » sur les questions de coopération internationale. « Surtout quand il s’agit des rapports entre le Sénégal et les pays voisins avec lesquels nous entretenons d’excellentes relations diplomatiques et de bon voisinage. (…) Le Gouvernement du Sénégal réaffirme son attachement aux principes de souveraineté des Etats, aux valeurs de paix, de concorde nationale, et condamne tout acte ou apologie de violence dans le règlement des différends ».

 

Se faisant plus virulent, le ministre Seydou Guèye poursuit : « Le Gouvernement du Sénégal exprime sa vive indignation, sa totale désapprobation, et condamne avec la plus grande fermeté les contrevérités qui ont été dites et ces manquements graves qu’il ne saurait tolérer encore moins cautionner ». D’autant que l’Etat du Sénégal a réitéré son engagement indéfectible à traduire en actes concrets la volonté commune des Chefs d’Etat des deux pays, de renforcer les relations de coopération, de bon voisinage, et de densifier les échanges bilatéraux, à tous les niveaux, « au bénéfice des peuples frères unis par des liens historiques très forts ».

D’ailleurs, le Gouvernement, apprend-t-on, a également saisi le Conseil National de Régulation de l’Audiovisuel (CNRA) qu’il invite à prononcer sans délai les sanctions prévues face à ces manquements graves. Pour rappel, l’ancien gouverneur mauritanien Ahmedou Vall Messaoud a soutenu, lors de l’émission, que « le projet de pétrole entre le Sénégal et la Mauritanie risque de mettre les droits de l’homme entre parenthèse ». On ne comprend pas que le Sénégal soit le porte-drapeau de la lutte des Palestiniens, alors qu’à côté de lui, les gens souffrent du même problème. Ça, Macky Sall ne peut pas l’ignorer, disait-il parlant de l’esclave, entre autres propos plus virulents.


Dakarflash6



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >