Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



5 choses importantes sur la vie de Moussa Ngom


Rédigé par DakarFlash.com, le Dimanche 11 Octobre 2015 || 242 Partages

L’artiste sénégambien rappelé à Dieu ce dimanche à Dakar a vécu avec beaucoup de mystères. Nous en levons ici quelques-uns qui ont valeur d’informations importantes.

1— Il a été déclaré mort une première fois

align=

C’était en aout passé, dans le sillage de la disparition des icônes de la culture sénégalaise, Vieux Sing Faye et Doudou Ndiaye Rose. L’information rapidement répandue rapide comme tache d’huile s’était révélée fausse, démentie par l’artiste lui-même en prenant langue avec quelques médias. Une tradition africaine voulant que les gens sujets de pareilles situations vivent plus longtemps, Moussa Ngom fera finalement une sorte d’exception. Le malheur arrivant deux mois plus tard, pile.

2— Révélé par le Guelwaar

align=

Sa belle voix et ses délires scéniques ont bercé des générations de mélomanes depuis la fin des années 70. C’est à cette période que Moussa avait fait son apparition dans le mythique Guelwaar, dont d’autres de ses frères étaient membres. Cet orchestre gambien était fort dans les programmes de la Rts.

3— Membre du mythique Super Diamono

align=

Aux côtés des Omar Pène, Bob Sène, Abdou Mbacké, Lappa Diagne, Ismaël Lô, Mamadou Lamine Maïga, pour les plus connus, Moussa Ngom a fait partie du mythique Super Diamono des années 80. Il a marqué la vie de ce groupe par des chansons cultes, comme « Circulation Lamp Fall », « Sama Yaye Demna Ndar », « Ceddo »... Comme la plupart des artistes cités plus haut, il avait ensuite quitté le groupe devenu depuis Super Diamono New Look avec une nouvelle génération constituée autour du leader vocal Omar Père.

4— L’homme d’un style de chaussures et de chaussettes

align=

Cela a été son style de toute la vie. Les chaussures et les chaussettes Moussa Ngom les a toujours portées différentes. Ce sont surtout les couleurs qui différaient, même si le style pouvait être similaire. De son apparition sur la scène à la fin de sa vie, ce sont les choses qu’on vérifiait les premières, pour se rendre compte de leur état constant.

5— Un trait d’union entre le Sénégal et la Gambie

align=

Moussa Ngom a vécu pour les deux pays… et entre les deux pays. En ce temps de la Confédération sénégambienne, il était un des symboles forts de cette instance.

Installé longtemps au Sénégal, évoluant dans le Super Diamono et/ou tentant une carrière solo, Moussa Ngom a eu un cœur palpitant pour les deux pays. D’ailleurs, depuis quelques années il s’était retiré à Banjul, y apparaissant souvent lors de prestations d’artistes sénégalais ou d’événements de la présidence gambienne. Le sort a voulu qu’il finisse sa vie au Sénégal.

Buzzsenegal


Dakarflash2




1.Posté par jules le 11/10/2015 19:22
Ndeyssane yallanko yalla yeureum

2.Posté par ndack le 11/10/2015 20:59
Amine

3.Posté par khemess le 11/10/2015 21:30
Je l'ai connu depuis son arrivé au Sénégal à Thiaroye Kao. Il est resté le même jusqu'à sa mort que la terre lui soit légère.cest 1 type qui ne s'énerve jamais toujours jovial et souriant

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 15:52 Blac Chyna : En route vers la liposuccion !