Menu
DakarFlash
DakarFlash.com


9 personnes tuées en moins d’un mois soit un meurtre tous les 3 jours


Le mois de Novembre est une période noire et macabre. Presque chaque semaine, deux meurtres sont relayés par la presse. Une insécurité qui commence à prendre des proportions inquiétantes. DakarFlash a tenté de revenir sur les chiffres et la chronologie des tueries

Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 23 Novembre 2016 || 1106 partages || 5 commentaires

Au moins 9 personnes ont été assassinées en moins d'un mois au Sénégal. Des statistiques qui font froid dans le dos.
Le premier recensé est le meurtre Papa Souleymane Sagna survenu le 25 Octobre 2016.

Deux jours plus tard, un chauffeur de taxi a froidement été abattu par Ibrahima Samb à la Station Shell de Ouest Foire. Tout est parti d’une banale dispute entre les deux hommes qui a viré au drame. Le présumé meurtrier a tiré à bout portant sur le jeune chauffeur de Taxi.

Le 29 Octobre, à Camberene une dispute à la base anodine a causé la mort à Yankhoba Dramé. C’est à l’origine une histoire de 100Cfca qui a couté la vie du jeune étudiant.

En début du mois de décembre, précisément le 3, le peintre Khadim Ly a été tué par Baye Kounta à Thiaroye. Les faits se sont déroulés à Thiaroye, le défunt peintre a été tué pour avoir refusé de filer un mégot de cigarette à Baye Kounta

A Ndioum, c’est le récit d’un braquage d’une pharmacie qui a viré à un assassinat. Un employé d’une officine Ibrahima Diallo et le vigile Moustapha Faye ont été lâchement tués par des inconnus qui courent toujours. Les pharmaciens du Sénégal s’étaient même mobilisés à travers tout le pays pour suspendre les gardes de nuit. Une manière de dénoncer ces crimes odieux. C’était le 6 novembre.

Le même jour à Guinail rail, une histoire d’infanticide défraie la chronique. Une fille de 17 ans accouche et étrange le nouveau-né.

Tout le Sénégal s’émeut encore du meurtre de la vice-présidente du Conseil économique, social et environnemental Fatoumata Matar Ndiaye. Elle est égorgée à son domicile à Pikine par son chauffeur Samba Sow. Ce dernier est aussi accusé de tentative d’assassinat car il a voulu tuer le fils de la défunte

Benoit a mis un terme à la vie d’Alfred Antoine. Ces deux « amis » se sont violemment battus à Grand Yoff le 21 Novembre avant que Benoit poignarde Alfred
Des crimes à la limite gratuite. Selon le rapport d’activité de la police, 34 personnes ont été arrêtées pour meurtre. Mais ces chiffres risquent de connaitre une hausse en 2016, au vu du nombre enregistré ces derniers jours.
La rédaction de Dakarflash

DakarFlash1




1.Posté par bdoou le 23/11/2016 15:57
Aujourd'hui beaucoup de Sénégalais et autres organismes réclament avec pression le retour de la peine de mort. Mais pourquoi, ils crient à l'indignation sélective et à l'arbitraire quand un Sénégalais est exécuté à l'extérieur ? Ainsi si les Sénégalais n'aiment pas voir leurs compatriotes être exécutés à l'extérieur, pourquoi seraient-ils machos au point d'avaliser des exécutions capitales intra-muros ? C'est comme si l'application de la peine mort n'est acceptable et légale que lorsqu'elle est prononcée par une juridiction sénégalaise.

2.Posté par lamine hadj le 23/11/2016 16:01
pourquoi les soit disant chefs religieux ne disent rien sur ce phénomène qui commence à prendre de l’ampleur dans le pays.puisse qu'on dit que a cause de nos familles religieuses il y a la paix au sénégal.serigne abdoul azziz sy parlait, mais ceux qui sont là, savent comme tout le monde se qui se passe. et personne n'as rien dis.la seule chose qui peut éradiqué cette nouvelle manie qui n'a rien de bon ,c'est le peuple.

3.Posté par fama le 23/11/2016 16:15
A ce rythme on va tout droit vers la chaos . Arrivera un jour où les giuvernés prendront les choses en main et celà pour la fuite de responsabilité des gouvernants

4.Posté par fama le 23/11/2016 16:16
FAITE TRES ATTENTION AU GARDIEN ET AU CHAUFFEUR SONT TRES JALOUX WASSSALAM

5.Posté par khadim rasoul le 24/11/2016 00:09
bien bien bien

Nouveau commentaire :