Menu
DakarFlash
DakarFlash.com


ACCIDENTS DE LA ROUTE – Les dix commandements de Macky Sall


Le gouvernement du Sénégal entend enfin prendre ses responsabilités pour faire face aux accidents qui font des dizaines de morts sur les routes. Ainsi, à l’issue d’un Conseil interministériel tenu le 9 février dernier, dix recommandations ont été formulées pour lutter contre l’insécurité routière et réduire le nombre d’accidents de la route.

Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 16 Mars 2017 || 1892 partages || 0 commentaires

 

Les dix commandements de Macky Sall. Ainsi pourrait-on appeler les mesures annoncées ce mercredi par le gouvernement du Sénégal pour réduire «significativement» les accidents de la route. Il s’agit en fait de dix mesures prises à l’issue d’un Conseil interministériel tenu le 9 février dernier.  Et c’est le ministre des Infrastructures,  Transports terrestres et du Désenclavement qui est chargé de la mise en œuvre immédiate de ces mesures.

 

La première de ces mesures est l’immobilisation et la mise en fourrière de tout véhicule en circulation qui n’a pas été présenté à la visite, sans motif valable, à l’expiration du délai de la visite technique. Sont également concernés les véhicules dont l’état de vétusté menace gravement la sécurité des personnes ou des biens. La deuxième mesure concerne l’interdiction à titre provisoire des opérations de mutations de Dakar vers les régions pour les véhicules de transport public interurbain de voyageurs et de marchandises. De la même manière, il est formellement interdit la transformation de tout véhicule destiné au transport de marchandises en véhicules de transport de personnes.

 

Autre mesure : une «tolérance zéro» est appliquée contre les surcharges de personnes et de bagages pour l’ensemble des véhicules. La mesure 6, elle, concerne l’âge des conducteurs de transports urbains. Il faut désormais avoir au moins 25 ans pour prétendre conduire un véhicule de transport urbain de passagers ou même un taxi.  Alors que pour conduire un véhicule de transport interurbain de passagers ou de marchandises, il faut avoir au minimum 30 ans.  De la même manière, l’Etat a décidé que tout conducteur de véhicules à deux roues qui circule sur la voie publique, avec ou sans passager, sans porter un casque homologué, verra son véhicule immédiatement immobilisé. Il s’y ajoute, entre autre mesures, que les deux roues doivent se faire immatriculées gratuitement auprès des services compétents dans six mois, à partir de ce 16 mars.

 

 

Reste maintenant à savoir comment est-ce que toutes ces mesures seront accueillies par les transporteurs. Il faut signaler qu’en moyenne, les accidents de la route emportent au moins 500 personnes au Sénégal. Mais ces dernières semaines, la recrudescence des accidents a créé l’émoi chez les populations. Le dernier cas en date est cet accident survenu à quelques kilomètres de Saint-Louis et qui a tué une quinzaine de personnes.


Dakarflash6



Nouveau commentaire :