Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



AFFAIRE KARIM WADE : Comment Cheikh Tamim Bin Hamad Al Thani a plaidé le pardon présidentiel


Le Qatar a été au centre du pardon accordé par le Président Macky Sall à Karim Wade. Révélations exclusives...

Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 25 Juin 2016 || 105 Partages

AFFAIRE KARIM WADE : Comment Cheikh Tamim Bin Hamad Al Thani a plaidé le pardon présidentiel
Comme le révélait Libération à l’instar de dakaractu.com, Karim Wade a quitté Dakar, en compagnie de Me Madické Niang dans la nuit du jeudi au vendredi à bord d’un vol spécial affrété par le Qatar. Le procureur général du Qatar, Dr. Ali bin Fetais Al-Marri, arrivé mercredi dans la capitale, était déjà dans l’avion lorsque le fils d’Abdoulaye Wade embarquait. 
A vrai dire, ils sont nombreux à avoir mené des missions de bons offices auprès du Président Macky Sall mais celui-ci a toujours affirmé qu’il fallait d’abord que la Justice en finisse avec le dossier. C’est d’ailleurs la réponse qu’il avait servie à Denis Sassou-Nguesso, le Président congolais qui n’avait pas hésité à dépêcher à la prison de Rebeuss son fils Dénis Christel Nguesso. Ce dernier avait été personnellement sollicité par Me Abdoulaye Wade qui avait adopté la même démarche vis-à-vis du Président ivoirien, Alassane Ouattara. 
Quid de Doha ? Selon les informations de Libération, tout commence en février 2014 avec la visite officielle de Macky Sall qui s’est envolé pour le Qatar après avoir assisté à la réunion du Groupe consultatif à Paris. Lors d’un tête-à-tête, l’émir Cheikh Tamim Bin Hamad Al Thani évoque le sort de Karim Wade sans trop entrer dans les détails Pourtant, l’émir, très proche de Karim, avait été sollicité avec insistance par Abdoulaye Wade qui, malgré les apparences, multipliait les interventions en faveur de son fils. 
Les choses vont s’accélérer en mars 2016 lorsque Macky Sall «croise» l’émir du Qatar en Arabie Saoudite. Le dossier vidé par la Justice, ce dernier s’est engouffré dans la brèche pour solliciter le pardon du Président sénégalais qui avait été informé de la demande humanitaire du Qatar formulée à travers divers canaux. C’est d’ailleurs dans ce sens que deux conseils de Karim Wade, Me Madické Niang et Seydou Diagne, ont discrètement séjourné à Doha où le Garde des Sceaux, Sidiki Kaba, s’est rendu courant février 2016. 
Depuis lors, le Procureur général du Qatar, Dr Ali bin Fetais Al- Marri, multiplie les allers-retours entre Dakar et Doha. Entre avril et juin 2016, il viendra au moins à trois reprises dans la capitale sénégalaise pour appuyer, en tant qu’émissaire de l’émir, la demande de cet Etat du Moyen Orient. Une demande qui a d’autant porté ses fruits que plusieurs personnalités de l’entourage direct de Macky Sall s’étaient aussi impliqués. C’est le cas de son épouse, Marième Sall saisie officiellement par Samuel Sarr à qui elle était venue présenter des condoléances mais aussi du journaliste Madiambal Diagne qui a beaucoup manœuvré dans l’ombre.

Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 4 Décembre 2016 - 16:02 Les plans loufoques de la CIA pour éliminer Castro