Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



ALY NGOUILLE NDIAYE : "L’Etat n'est pas pressé pour la reprise de la SUNEOR"


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 13 Novembre 2015 || 39 Partages

ALY NGOUILLE NDIAYE : "L’Etat n'est pas pressé pour la reprise de la SUNEOR"
L’Etat n’est pas pressé pour la reprise de la SUNEOR, selon le ministre de l’Industrie et des Mines, Aly Ngouille Ndiaye, soulignant que le Sénégal a enregistré cette année une production record d’arachide qu’elle n’a pas connue depuis une cinquantaine d’année avec plus d’un million 100 mille tonnes.

’’Nous n’avons pas à nous précipiter dans des solutions de reprise qui ne sont pas en notre faveur, nous allons d’abord encadrer cette campagne arachidière et prendre toutes nos dispositions’’, a t –il soutenu, vendredi à Dakar en marge de la cérémonie d’ouverture de la 15ème Assemblée générale de l’Association des industriels de la filière oléagineuse (AIFO).

Interrogé sur les potentiels repreneurs de la SUNEOR, il précisé en ces termes : ’’Si nous nous entendons avec Jaber (l’ancien actionnair de SUNEOR) c’est plus facile, le reste dans ce cas c’est de privatiser dans les meilleures règles pour l’économie sénégalaise. Des discussions sont en cours et des propositions lui ont été faites dans ce sens’’.

’’Tous les acteurs doivent travailler de concert pour que nos agriculteurs puissent tirer profit de leurs productions’’, a t –il soutenu.

Sur la manifestation d’intérêt de l’homme d’affaires Cheikh Amar de reprendre la SUNEOR, le ministre a précisé qu’il n’est pas en mesure de répondre puisqu’il n’est pas au courant de cette disposition de l’opérateur économique de manière officielle. ’’J’ai appris par la presse que M. Amar est intéressé par la SUNEOR mais aujourd’hui le Gouvernement n’est pas pressé’’, répondu Ndiaye.

’’S’il est intéressé il a le temps de faire un dossier technique et financer et de le proposer aux autorités pour apprécier ses capacités de faire’’, a t –il relevé.

Pour le ministre la SUNEOR est ‘’un élément essentiel parce qu’étant l’unité industrielle avec la plus grande capacité de traitement mais qui a connu de grandes difficultés ces dernières années’’. Mais, a t –il précisé, ‘’il faut reconnaître qu’au delà de la SUNEOR il y d’autres industries qui jouent leur partition sans faire beaucoup de bruits’’.

Il a rappelé les mesures prises par le gouvernement pour déjà assurer malgré les difficultés de la SUNEOR une participation qui n’a pas été atteinte depuis plusieurs années.

L’Association des industriels de la filière oléagineuse regroupe en son sein, 13 sociétés membres, en majorité des entreprises industrielles réparties dans 7 pays de la zone UEMOA, à savoir le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.
APS

Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 06:52 Ucad : Le Saes décrète trois jours de grève