Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



ASSASSINAT DU VIGILE DE LA SONATEL: Amadou Diallo arrêté grâce aux caméras de surveillance


L’enquête sur le meurtre du vigile Ansoumana Sané de l’agence SONATEL de la commune de Ziguinchor avance à grands pas. Les policiers viennent de mettre la main sur Amadou Diallo qui a avoué le meurtre. Il a été remis entre les mains du Procureur pour les délits de vol suivi d’assassinat avec actes de barbarie.

Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 20 Août 2016 || 7267 Partages

ASSASSINAT DU VIGILE DE LA SONATEL: Amadou Diallo arrêté grâce aux caméras de surveillance

Le samedi 6 août dernier, dans la matinée, les limiers du commissariat urbain de Ziguinchor ont été alertés par A. Guèye, vigile à la Sonatel de Ziguinchor dans le quartier Escale, de la découverte du corps sans vie de son collègue Ansoumana Sané. Venu le relever, il l’avait aperçu à travers les grilles dans une position bizarre. L’ayant appelé en vain, il est allé alerter la police qui est à côté. Les hommes du Commissaire Mamadou Diallo ont trouvé le vigile couché sur le dos, le visage dégoulinant de sang avec quatre blessures béantes.

Les policiers ont également trouvé un couteau et une télécommande de climatiseur non loin du corps. Une fouille des environs de la scène de crime a permis la découverte d’une pelle cachée sous un scooter avec du sang sur le manche et le bout. Les limiers ont aussi découvert des traces de pas. Après avoir acheminé le corps de la victime à l’hôpital, une réquisition a été adressée au médecin légiste pour déterminer les circonstances et causes de la mort. Une autre a été adressée à la Sonatel pour obtenir une copie des vidéos des caméras de surveillance des locaux pour exploitation.

Dans l’une d’elles, on voit un individu portant le même maillot que celui retrouvé sur la victime entrer dans les locaux de la Sonatel par la porte arrière, traverser le couloir en courant. Ensuite, on voit apparaître le vigile, avançant nonchalamment, pieds nus, tenant en main une télécommande du climatiseur pour aller s’enquérir de ce qui se passe derrière. C’est là qu’il a été pris par surprise par le nommé Amadou Diallo qui s’est acharné sur lui.

Les enquêteurs ont aussi découvert que, la nuit du crime, le prévenu venait de commettre le vol d’un sac et de deux téléphones portables dans la  maison de la dame  R. Diallo.  L’individu qui apparaît sur la vidéosurveillance de la Sonatel a également été identifié par un vigile officiant sur la même avenue. D’ailleurs, c’est ce dernier qui a permis de localiser Amadou Diallo, en révélant qu’il squatte le rond-point Jean Paul II.

Munis de cette information, les enquêteurs ont fini par l’appréhender près de la gare routière. Lors de son audition, il a feint dans un premier temps de souffrir de dépression, avant de révéler avoir utilisé la pelle qui était dans un coin de la cour pour frapper le vigile. D’ailleurs, l’enquête de voisinage révèle que le prévenu est d’une agressivité inouïe. Agé de 19 ans, Amadou Diallo a été déféré au parquet de Ziguinchor pour les délits de vol suivi d’assassinat avec actes de barbarie.

Enqueteplus


Dakarflash2



Nouveau commentaire :