Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Abdoulaye Baldé: «Si la marche est autorisée, nous participerons»


Le leader de la coalition convergence patriotique Kaddu Askan Wi, a sillonné, hier, les différentes localités du département de Kaolack pour rencontrer les populations. À Kahone, Abdoulaye Baldé a informé qu’il peut bel et bien prendre part à la marche nationale de l’opposition, mais il va falloir qu’elle soit autorisée.

Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 21 Juillet 2017 || 36 partages || 0 commentaires

«Il n’y a, à peu près, que 5 millions de cartes qui sont produites, laissant 1 million 400 de Sénégalais qui sont en droit de posséder cette carte. C’est pourquoi, je considère que tous les moyens de pression sont nécessaires pour que les Sénégalais puissent entrer en possession de leurs cartes», a mentionné le leader de l’Ucs. 

Parlant de la marche prochaine annoncée par Maître Abdoulaye Wade, Baldé a déclaré ceci : «Nous ne devons pas, par conséquent, faire usage de la violence. Je pense que ces moyens de pression, il faut les faire dans le respect de la quiétude et de la tranquillité publique. 

Nous nous solidarisons tout à fait de ce qui va sortir de là. Mais ce que nous pensons, c’est qu’un rassemblement pacifique soit organisé, mais pas devant les institutions comme le ministère de l’Intérieur parce que nous considérons que déjà moi-même quand j’étais ministre des Forces armées et le ministre de l’Intérieur Ousmane Ngom, des dispositions réglementaires ont été édictées et qui interdisaient toutes manifestations au niveau du plateau de Dakar.  

Par conséquent, toutes autres manifestations vers la place de l’obélisque…, si nous sommes par contre conviés à une manifestation publique autorisée, bien entendu nous participerons à cette manifestation». 

«Mais j’adhère vraiment au principe qu’il faut faire une pression pour que les cartes d’identité soient délivrées à l’ensemble des Sénégalais parce que c’est un droit et tout le monde doit participer aux élections. Si la marche est autorisée, nous participerons. Je ne suis pas quelqu’un qui est pour la violence, mais je suis pour le respect des principes républicains, les principes des droits fondamentaux des populations doivent être respectés. 

En plus de cela, le processus de production de la carte d’identité doit être accéléré et tous les moyens de pression légaux et pacifiques qui permettent d’arriver à cette solution, nous adhérons. Mais si c’est pour la violence, nous ne serons pas de la partie». 

Après l’étape de Kaolack, la caravane de la coalition Convergence patriotique Kaddu Askan Wi compte poursuivre sa tournée nationale qui la mènera dans la région de Kaffrine et dans d’autres localités. 
DAKARPOSTE





Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >