Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Abou tire un coup de feu qui a grièvement atteint Thierno Sène, présumé violeur de sa femme…


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 29 Avril 2016 || 388 Partages

Abou tire un coup de feu qui a grièvement atteint Thierno Sène, présumé violeur de sa femme…

La jalousie est un mauvais maître. Abou ka ne dira pas le contraire. Ce berger peulh, reconnu coupable de violence et voie de fait, a écopé de 1 an ferme, alors qu’il a passé plus de 2 ans derrière les barreaux. Le 15 juillet de l’année 2014, le nommé Thierno Sene s’est rendu dans un des hameaux de Médina Gniby à la recherche d’un de ses moutons égaré. Il arrive jusque dans la demeure d’Abou Ka et demanda à sa dame  si elle n’aurait pas vu son mouton. En l’absence de son époux, la femme répond à Thierno Sene par la négative. Mais Thierno ne désespère pas pour autant. Le lendemain, il retourne dans la forêt à la recherche de son mouton. En cours de route, il croise des bergers qui lui demandent de répondre à un homme qui le hélait de loin. Il s’exécute et va à la rencontre de l’homme en question, le mari de la femme avec qui il s’était entretenu la veille. Abou Ka invite Thierno Sène dans son hameau enfin qu’il puisse vérifier dans son enclos si le mouton en question n’y est pas. Arrivé sur les lieux, Thierno Sène entre pour vérifier, pendant que Abou Ka demande à son épouse si cet homme présent dans l’enclos est le même que celui qui était venu la veille et qui avait tenté de la violer. Celle-ci répond par l’affirmative, rendant époux fou de rage. Il se dirige vers sa charrette, sort son fusil, le charge et l’oriente vers Thierno Sene, qui était armé d’un coupe-coupe. Ce dernier se sentant menacé, taille la route pour sauver sa peau. Abou Ka, ivre de colère, tire un coup de feu qui a grièvement atteint Thierno Sene. Il tombe, mais se relève pour aller raconter à ses parents sa mésaventure. Le lendemain des faits, Abou Ka était devenu introuvable. Son père, pour calmer la colère de l’autre, décide de payer 75000 FCfa en guise de réparation. 2 mois après les faits, il sera appréhendé par les gendarmes, suite à une plainte déposée par Thierno Sene à la gendarmerie de Kaffrine. Devant les enquêteurs comme devant la barre de la chambre criminelle du tribunal de grande instance de Kaolack, Abou Ka a toujours nié avoir tiré sur Thierno Sene, même s’il reconnaît qu’ils ont eu une altercation suite à la tentative de viol dont son épouse a été victime. Une déclaration battue en brèche par la partie civile, qui réfute toute action ou intention allant dans le sens d’entretenir des rapports sexuels avec la femme de l’accusé. L’avocat général dans son réquisitoire, a demandé à la chambre criminelle de requalifier les faits de tentative d’assassinat en coups et blessures volontaires et a demandé une peine de 2 ans ferme. La partie civile, représentée par Me El Hadj Malick Diouf, avait réclamé 10 millions FCfa en guise de dommages et intérêts pour le préjudice que son client a subi. La défense quant à elle, a plaidé pour l’acquittement en ce qui concerne le chef d’accusation de tentative d’assassinat et la clémence pour la détention d’une arme à feu sans autorisation. Rendant son verdict, la chambre criminelle a requalifié les faits en violence et voie de fait et a condamné l’accusé à 1 an et à payer une amende de 150 000 FCfa.

senepeople

l'obs


DakarFlash3



Nouveau commentaire :