Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Abus sexuels sur mineure – Un père de famille accusé de viol suivi de grossesse sur une fille de moins de 13 ans


Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 4 Novembre 2015 || 439 Partages

Malgré toute la campagne menée pour sensibiliser sur les pervers amateurs de fruits verts, la série de viol se poursuit. Et comme toujours, ce sont des filles mineures que ciblent ces dépravés sexuels. Cette fois, c’est à Pikine qu’un commerçant, âgé de 48 ans, marié et père de sept enfants, a été cueilli et envoyé en prison hier, pour le viol d’une mineure, suivi de grossesse.

Né le 09 novembre 1967, S. Diouf va hélas fêter son quarante-huitième anniversaire en prison, loin de ses sept enfants. La raison : une libido débridée qu’il n’a pu freiner. Et dire que le bonhomme est marié. Sa victime A. Diop est âgée de moins de treize ans et vit sous le même toit que lui. Une proximité que le commerçant va mettre à profit pour violer la gamine, en la menaçant de mort, si jamais elle en parlait à sa tante ou à sa mère. Et comme la gamine avait pris ces menaces très au sérieux, elle a souffert en silence, se gardant bien de dénoncer le commerçant pervers. Une attitude perçue par le commerçant comme un encouragement à violer. Une fois, deux fois, trois fois …. Et arrivèrent les changements physiques devenus inquiétants, aux yeux de la mère d’A. Diop qui, pour y voir plus clair, conduira sa fille auprès d’une gynécologue d’abord, au centre de santé «Talla Diop» ex-Dominique de Pikine, puis à l’hôpital «Roi Baudouin» de Guédiawaye où le médecin, après le constat du viol et de la grossesse de deux mois que porte la gamine, a délivré à ses parents un certificat médical et un autre dit «d’agression sexuelle». Munie de ces deux documents, la mère de la jeune fille a saisi la police de Pikine qui a procédé à l’interpellation du commerçant S. Diouf. Devant les enquêteurs, la fille est revenue dans les détails sur les «trois fois» où S. Diouf a abusé d’elle. Entendu à son tour, S. Diouf a reconnu sans ambages les faits. «Je reconnais avoir abusé d’elle à trois reprises, mais c’était indépendant de ma volonté (sic !!!)». Puis avant de quitter le bureau de l’enquêteur pour retourner dans la chambre de sûreté, S. Diouf a ajouté ceci : «C’est par le biais de mon épouse que j’ai appris que la fille est tombée enceinte, j’étais prêt à la prendre en charge jusqu’à son accouchement. Etant père de sept enfants et soutien de famille, je sollicite la clémence de la justice.» S. Diouf a été déféré au parquet hier mardi 3 novembre 2015.
L'obs


Dakarflash2



Nouveau commentaire :