Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Actes de pédophilie à Guédiawaye : Une fille de 15 ans violée et engrossée par son camarade de classe


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 18 Août 2016 || 1175 Partages

Actes de pédophilie à Guédiawaye : Une fille de 15 ans violée et engrossée par son camarade de classe
 

Rien ne semblait présager une tournure judiciaire entre la demoiselle A. K et son camarade de classe B. Mbaye. Tout paraissait baigner dans l’huile dans leur relation. Mais, après chaque cours, la fille se retire dans un coin de l’établissement scolaire et attend le chauffeur qui vient tout le temps la chercher. Ce fut ainsi le cas en début du mois de mai dernier. Mais, ce jour-là, son camarade de classe Mbaye l’invite à aller avec lui chez eux le temps de déposer son sac avant de la raccompagner à son lieu habituel d’attente du chauffeur. 

La gamine refuse et dit craindre d’être grondée par ses parents si jamais le chauffeur ne la trouve pas sur place. Mais, Mbaye la rassure et lui affirme vouloir juste se débarrasser de son sac d’écolier avant de ressortir aussitôt de la maison. La petite tergiverse et accepte finalement de se rendre chez le jeune garçon. Lequel l’accueille dans une chambre et revient plus tard  torse nu. Aussi, il referme à clé la porte, se jette sur l’adolescente et tente de la violer. 

Prise au dépourvu, la demoiselle organise la résistance et se débat entre les mains du jeune Mbaye. Mais, celui-ci use de son gabarit imposant sur la fille, lui tord le bras et lui arrache son pantalon type bas. Aussi, il se met à frotter son sexe contre les parties intimes de la petite jusqu’à jouissance. Il se rhabille ensuite et profère des menaces à l’endroit de l’adolescente en cas de dénonciation. Il apprend toutefois que cette dernière a rapporté les faits à sa copine de classe et commence à lui envoyer des massages injurieux sur son téléphone portable. Il l’intercepte un jour dans la rue et la bastonne. 
  

«Je suis enceinte de ses œuvres. Mais, je suis toujours vierge. Il a juste frotté son sexe contre le mien jusqu’à la jouissance» 
  

Au fil du temps, la mère d’A. K constate un brusque changement morphologique chez son enfant et l’interpelle. Elle la conduit dans une structure sanitaire, où le médecin-gynécologue conclut à un début de grossesse de 2 mois 15 jours. Folle de rage, la maman presse de questions à la fille qui éclate en sanglots et balance l’auteur de sa grossesse, B. Mbaye. Une plainte est alors vite déposée au commissariat de police contre le jeune garçon. Ce dernier est ainsi convoqué à la police, entendu sur procès-verbal et placé en position de garde à vue pour les griefs incriminés. 

Face à l’enquêteur policier, la fille A. K. confirme la déposition de sa mère et accuse son camarade de classe, B. Mbaye. «C’est bien lui qui m’a fait ça. Alors que j’attendais notre chauffeur pour me ramener à la maison, Mbaye m’a invitée chez lui le temps de déposer son sac avant de me raccompagner à mon lieu habituel d’attente du chauffeur. Quand il m’a laissée dans la chambre, il y est revenu plus tard torse nu et s’est jeté sur moi avant d’abuser de moi. Je suis tombée enceinte de ses œuvres. Mais, je suis toujours vierge. Il a juste frotté son sexe contre le mien jusqu’à la jouissance. Je suis allée une fois chez lui. On n’a jamais eu de relation amoureuse. J’ignorais être enceinte. C’est ma mère qui a fait le constat de changement morphologique chez moi et m’a conduite  à l’hôpital», a déclaré la fille. 
  

«C’est ma petite amie. On a couché 4 fois ensemble. Elle venait souvent me rendre visite» 
  

B. Mbaye a reconnu les faits et soutient que l’adolescente venait souvent lui rendre visite à la maison en l’absence de sa mère. «Elle est ma petite amie. On a couché 4 fois ensemble. Elle a été toujours consentante. Notre dernier rapport remonte au mois de mai dernier», tente-t-il de se défendre. Il a été déféré malgré tout au parquet par les limiers du commissariat de police de Guédiawaye, puis placé sous mandat de dépôt pour les délits de pédophilie et détournement de mineure. 


Dakarflash2



Nouveau commentaire :