Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Actes de pédophilie et d’attouchements sexuels: un père de famille arrêté pour avoir engrossé sa fille


Bien gênante affaire que celle-là qui charrie moult commentaires à Thiaroye où un père de famille, accusé de viols répétés ayant entraîné une grossesse, d’actes de pédophilie et d’attouchements sexuels sur ses deux filles, a été arrêté. La police de Diamagueune-Sicap Mbao, saisie par la Maison de Justice, après la plainte d’une structure de défense des enfants, a cueilli le mis en cause qui a longtemps refusé de déférer aux convocations, à son lieu de travail.

Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 23 Février 2016 || 333 Partages

Actes de pédophilie et d’attouchements sexuels: un père de famille arrêté pour avoir engrossé sa fille

«Maman, je suis enceinte de six mois des œuvres de mon père.» Une véritable claque aux oreilles de Mme Ndoye, lorsque sa fille S. Nd qui a fugué pour aller se réfugier à Sébikhotane, lui a expliqué au téléphone les raisons de son départ précipité de la maison familiale sise à Thiaroye-Azur. En effet, quelques jours auparavant, S. Nd, une fille majeure, quittait Thiaroye-Azur sur la pointe des pieds, trouvant refuge auprès de sa tante à Sébikhotane. Une fugue dont on ignorait les raisons jusqu’au jour où la fille décida de sortir de son mutisme. Et c’est pour accuser sans ménagement son pater, Nd. Nd, un homme dont le penchant pour l’alcool est un secret de polichinelle à Thiaroye-Azur. Et selon la fille, son calvaire a duré du 19 septembre 2015 au 05 décembre 2015, soit deux mois et deux semaines, pendant lesquels son papa profitait des absences de sa maman qui gère un petit commerce, pour l’obliger à s’envoyer en l’air avec lui.

 

«Des viols répétés sur sa fille majeure en pleine journée»

Et en pleine journée ! Comment alors, tout cela est arrivé sans que personne ne soupçonne les rapports incestueux que Nd. Nd, âgé de 55 ans, entretenait avec ses deux filles ? Il faut dire que Nd. Nd est un polygame, dont les deux épouses habitent dans des maisons différentes situées dans le même quartier à Thiaroye-Azur. La première épouse, mère des deux filles, a offert le gîte à Nd. Nd. En d’autres termes, Nd. Nd vit sous le toit de sa belle-famille. Tous les jours, au petit matin, son épouse s’en va s’occuper de son petit commerce, laissant Nd. Nd seul, avec leurs deux filles, S. Nd, majeure et R. Nd, une gamine de 8 ans. En l’absence de leur maman, Nd. Nd joue de ruse pour éloigner R. Nd, avant de s’enfermer avec la majeure S. Nd. Dans la chambre, cette dernière révèle aux enquêteurs que son père ne se gênait point. C’est d’abord des attouchements suivis de rapports intimes. «Chaque fois, c’était le matin, entre 09 et 10 heures. Et cela a eu lieu trois fois. La quatrième, c’était aux environs de 22 heures, dans une chambre qui lui est réservée dans la maison», a poursuivi S. Nd. Ce n’est qu’au bout de deux mois et deux semaines que S. Nd, exténuée, décida de se révolter, en prenant la fuite pour aller se réfugier à Sébikhotane. Hélas, c’était bien tard. Une grossesse s’était déjà installée.

En décidant sur le tard de se confier à sa mère au téléphone, S. Nd a également déballé sur le cas de sa petite sœur, R. Nd. «Pour ma petite sœur, c’était plutôt des attouchements», lâche-t-elle au bout du fil, avant d’expliquer que pour cette dernière, cela se passait plutôt au domicile de la seconde épouse, sise dans le même quartier, où l’entraînait le père Nd. Nd.

 

«L’affaire éclate, le père incestueux déserte la maison, passe la journée à son lieu de travail et dort à Pire»

Saisie d’une plainte, la Maison de Justice de Sicap-Mbao a immédiatement alerté la police de la même localité qui, à son tour, a ouvert une enquête. Hélas, malgré les nombreuses convocations à lui envoyées, Nd. Nd n’a pas daigné se présenter devant le commissaire Lassana Traoré. Il a préféré déserté carrément Thiaroye-Azur, passant la journée à son lieu de travail à Dakar, avant de prendre un car, à sa descente, le soir, pour aller dormir à …Pire d’où il est originaire. C’est dire qu’il a, pendant longtemps, joué au chat et à la souris avec la police. Face à ces tergiversations, le commissaire Lassana Traoré a alors choisi d’aller cueillir Nd. Nd à son lieu de travail. C’était le jeudi 18 février 2016. Vingt quatre heures plus tard, le vendredi 19 février, Nd. Nd prenait la direction du Parquet, après avoir nié les faits, sans convaincre. Face aux enquêteurs, il a expliqué être très attaché à ses filles, raison pour laquelle on le voyait toujours traîner avec elles. En réalité, les enquêteurs ont découvert que le papa-poule était un véritable coq laissé seul avec les poules dans un poulailler. Les attouchements sur la gamine de huit ans ont été confirmés, après examen par un gynécologue, alors que pour la fille majeure, S. Nd, le ventre arrondi et les claires confessions ont suffi…

L'obs


Dakarflash2



Nouveau commentaire :