Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Administration provisoire du GYS – L’administration sénégalaise pour, Yavuz Selim S.A dit Non


Après avoir reçu ce lundi les parents d’élèves du Groupe Yavuz Selim, le ministre de l’Education nationale a continué les discussions hier avec le corps professoral et l’administration sénégalaise de l’école. Les deux parties ont adhéré à la proposition de mise sous administration provisoire des établissements, alors que la direction de Yavuz Selim a rejeté ladite proposition.

Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 4 Octobre 2017 || 34 partages || 0 commentaires

Administration provisoire du GYS – L’administration sénégalaise pour, Yavuz Selim S.A dit Non
 

Comme annoncé, le ministre de l’Education nationale a rencontré hier le corps professoral et l’administration du Groupe scolaire Yavuz Selim. Serigne Mbaye Thiam leur a soumis la proposition de mise sous administration provisoire des établissements, après en avoir discuté lundi avec les parents d’élèves. A l’issue des deux rencontres, le ministre s’est réjoui de l’adhésion à la décision. «Il y a une adhésion à cette décision, qui permet de démarrer les cours le plus rapidement possible, informe-t-il. Ce qui va rassurer les élèves, c’est que la décision soit accompagnée par tous les acteurs et partenaires, que les parents continuent à faire confiance à l’école et qu’ils s’engagent à officier au niveau de l’école avec un enseignement de qualité.» Serigne Mbaye Thiam a fait savoir que les écoles ne seront pas fermées, même si les discussions vont se poursuivre pour trouver une solution durable. «Nous les avons tous rassurés, les emplois seront préservés, le modèle éducatif de l’école sera maintenu, voire renforcé, en tout cas c’est l’objectif que nous devons avoir», indique-t-il. Il précise toutefois que la solution de l’administration provisoire n’envisage pas de maintenir Baskent Egitim dans l’administration des établissements.

De leur côté, les parents d’élèves ont exprimé leurs inquiétudes, relatives au redémarrage des cours et à la présence des forces de l’ordre dans les établissements. «Nous voulons un redémarrage rapide des cours, les enfants sont à la maison et sont perturbés, explique Bassirou Kébé, président de l’Association des parents d’élèves du Groupe Yavuz Selim. Nous avons aussi demandé à Serigne Mbaye Thiam d’être notre interlocuteur auprès du ministre de l’Intérieur, pour que les forces de l’ordre qui stationnent devant les écoles puissent partir afin que l’on retrouve un climat de confiance, parce que cette situation traumatise nos enfants.»

Yavuz Selim S.A dit Non à Serigne Mbaye Thiam

Cependant, dans un communiqué qui nous est parvenu, la Direction de Yavuz Selim S.A a rejeté la proposition de Serigne Mbaye Thiam, jugeant que la mise d’autorité sous administration provisoire par l’Etat du Sénégal des établissements Yavuz Selim, propriété exclusive de Yavuz Selim S.A, est «inconcevable et inacceptable dans un Etat de droit». «A notre connaissance, aucune sortie de crise sérieuse, viable et durable n’est encore proposée suite aux concertations pour assurer la continuité des enseignements, déclare la Direction. Cette prétendue nouvelle proposition est une réaffirmation de la volonté de l’Etat de confisquer, sans aucun fondement légal, les biens de Yavuz Selim S.A en violant impunément le droit de propriété, qui est un droit constitutionnellement garanti au Sénégal.» La direction de Yavuz Selim S.A estime que «toute solution pour régler définitivement cette crise, installée par l’Etat du Sénégal, doit passer nécessairement par l’ouverture immédiate d’une discussion avec le principal acteur qu’est la société  Yavuz Selim S.A, propriétaire des écoles Yavuz Selim».


Dakarflash6



Nouveau commentaire :