Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Affaire Khalifa Sall / Jean-Paul Dias : « Au Sénégal, nous avons une justice domestique »


S’il y a une chose que Jean-Paul Dias veut obtenir du chef de l’Etat, c’est la libération ‘’immédiate et sans délai’’ du maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall, incarcéré à la prison de Rebeuss depuis bientôt 7 mois.

Rédigé par DakarFlash.com, le Dimanche 8 Octobre 2017 || 86 partages || 1 commentaires

Le patron du Bcg, qui prenait part, hier à Thiès, à l’assemblée générale d’installation du comité de lutte pour la libération de Khalifa Sall et le respect des libertés publiques, soutient que Macky Sall est tenu de libérer Khalifa Sall, s’il veut vivre dans la quiétude.
 
« Entre Macky et moi, il n’y aura rien du tout à moins qu’il accepte de libérer Khalifa. Et pourtant, j’ai activement participé à son accession à la magistrature suprême. On ne peut pas mettre Khalifa Sall en prison et laisser les comptables publics et les percepteurs dehors. Macky Sall n’aura la paix que lorsqu’il acceptera de libérer le maire de Dakar. Il faut qu’il le sache et je pèse mes mots », insiste l’ancien comptable public.
 
Poursuivant son réquisitoire, Dias père soutient qu’au départ, l’affaire Khalifa Sall ne concernait que deux personnes : le procureur de la République et le juge d’instruction en charge du dossier. Mais, aujourd’hui, regrette-t-il, c’est tout le pouvoir qui s’en mêle.
 
« Quand j’étudiais le droit, tous ces gens en charge du dossier étaient encore au lycée. Je conseille au pouvoir de libérer Khalifa Sall, parce que c’est trop. Toutes les arguties qu’on entend dans la justice, ne sont pas fondées. On ne peut pas appréhender un ordonnateur et laisser dehors les comptables publics. Il y a des décisions, quand on les lit, c’est indigne de juristes. Ce n’est pas sérieux. Au début, je critiquais la justice aux ordres du parquet. Nous avons une justice domestique », fulmine Jean-Paul Dias, sur igfm.
 

Dakarflash4




1.Posté par mousseul le 09/10/2017 03:44
Expliquez-moi. Un Président assidu à fréquenter les mosquées et les Dignitaires religieux, comment peut-il décider d'embastiller un adversaire politique élu Député de la Nation ? Ne me dites pas que le Président va invoquer Allah pour demander pardon. Indignez-vous pour montrer que le Sénégal ne sera jamais une république bananière avec des Tontons macoutes !

Nouveau commentaire :