Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Affaire Necotrans, processus électoral : Mamadou Lamine Diallo interpelle les alliés de Macky Sall et exige une enquête parlementaire


Dans sa question économique hebdomadaire du mardi, Mamadou Lamine Diallo revient à la charge sur l’affaire Necotrans. Le parlementaire exige une enquête parlementaire.

Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 4 Octobre 2017 || 43 partages || 0 commentaires

Affaire Necotrans, processus électoral : Mamadou Lamine Diallo interpelle les alliés de Macky Sall et exige une enquête parlementaire
« J’ai soutenu que la concession de 25 ans accordée à NECOTRANS était illégale, inappropriée et contre le patriotisme économique. L’activité de manutention dans le terminal vraquier était menée par une société sénégalaise à la satisfaction des acteurs. Cela m’a valu une attaque en justice et au parlement.  Necotrans est en faillite et a été rachetée par Bolloré », a, d’abord, étalé le chef de file du mouvement Tekki. 
  
Et pour cela, « une enquête parlementaire s’impose derechef », a soutenu M. Diallo.  Il rappelle que ladite société « avait la concession du Môle 8, le terminal des produits miniers. Elle a multiplié ses tarifs par deux et a promis des milliards d’investissement pour augmenter la productivité. Au finish, ce fut une pompe à finance des sociétés minières, en particulier des cimentiers. Au profit de qui ? L’enquête le démontrera même si le bras armé dans cette affaire, a été promu au gouvernement », raille-t-il. 
  
Mamadou Lamine Diallo insiste sur la mise en place d’une autorité de Régulation de la Démocratie pour gérer le processus électoral. « Tous les acteurs politiques sont convaincus que la CENA a fait son temps. Elle coûte cher et ne sert à rien ; elle l’a largement prouvé lors de la mascarade électorale du 30 juillet 2017. Son budget dépasse les deux milliards dont cinq cent millions de salaires. Elle doit être dissoute. A partir de ce moment, le système de gouvernance du processus électoral, reposant sur le contrôle de la CENA,  doit être révisé », a-t-il suggéré. 
  
Pour le parlementaire, « c’est le moment de revisiter la proposition du Professeur Amadou Moctar Mbow de mettre en place une Autorité de régulation de la démocratie pour gérer le processus électoral dans le rapport de la CNRI remis au Président Macky Sall (page 32). Cette proposition a été soutenue par les Assises Nationales notamment par le PS, l’AFP, le PIT et la LD ».  

D’ailleurs, il interpelle « directement ces formations politiques, d’autant plus que l’Opposition est d’accord ». « Renforcer la démocratie, les institutions du capital social et la transparence est le meilleur moyen d’éviter la malédiction du pétrole et du gaz au Sénégal vers laquelle veut nous entraîner la gouvernance familiale de Macky Sall », a-t-il alerté. 

Dakarflash6



Nouveau commentaire :