Menu
DakarFlash
DakarFlash.com


Affaire Oulèye Mané : Il ne s’agit pas d’une caricature, pire…


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 1 Juin 2017 || 406 partages || 1 commentaires

Affaire Oulèye Mané : Il ne s’agit pas d’une caricature, pire…
 

L’affaire Oulèye Mané, du nom de cette jeune dame employée à Touba Tv, déchaîne les passions. En détention depuis quelques jours, elle aurait été arrêtée pour avoir caricaturé le chef de l’État. Sa photo circule sur les réseaux sociaux et, souvent, celle-ci est accompagnée d’un dessin du talentueux Odia présentant le Président Macky Sall, bedonnant avec la légende « Macky oisif errant ».
 

Très vite, le chef de l’État est présenté comme un « dictateur ». Capable un jour d’aller marcher pour Charlie Hebdo, qui avait caricaturé le prophète Mohamed, et un autre jour de faire emprisonner une dame au crayon acerbe.

 

Des politiciens se sont engouffrés dans la brèche pour affirmer que la liberté d’expression est une nouvelle fois piétinée au Sénégal. Ces derniers se disent prêts à donner un coup de main à Oulèye Mané et Cie, à leur prendre par exemple un avocat.

La réalité est autre, selon le journal Libération. Oulèye Mané aurait été arrêtée pour plus grave. Elle aurait insulté et une institution et un père de famille. Elle aurait partagé sur WhatsApp un photomontage combinant un corps nu couché sur le dos et la tête du Président Macky Sall. Quatre autres personnes ayant partagé l’image sont également en détention.

 

Eclairage de Me Bamba Cissé, Avocat à la cour:

Affaire Houleye Mané: Me Bamba Cissé “Le code pénal prévoit des peines pour distribution d’images contraires aux bonnes moeurs”

 

Tout dépend de l’image en elle même, explique Me Bamba Cissé. Selon l’avocat, il s’agit d’une infraction se rapportant au contenu de l’image. Donc sa connaissance est un préalable à toute appréciation de l’existence ou non d’un délit. D’après ses dires, la loi pénale sanctionne la distribution des images contraires au bonnes mœurs et en conséquence l’appréciation du contenu est un préalable pour asseoir le principe d’une infraction , peu importe qu’il s’agisse d’une institution ou d’un particulier.

“Il n’y a aucun vide juridique si c’est une photo où la personne est représentée nue. L’image sera en ce cas contraire aux bonnes mœurs et justiciable de la loi pénale. L’article 431-59 du code pénal prévoit des peines qui peuvent aller jusqu’à 10 ans et 10.000.000 Fcfa d’amende Distribution d’images contraires aux bonnes mœurs”, a t-il précisé.


Dakarflash6




1.Posté par Bassadio le 01/06/2017 15:13
Je pense que cette mérite une lourde peine .par son geste il vient s il insulter une institution la plus grande su pays .pourquoi n a t elle caricaturé son père ou sa mère.

Nouveau commentaire :