Menu
DakarFlash
DakarFlash.com


Affaire Yavuz Selim – « Y en a marre » porte le combat


L’Association turque ‘’Baskent Egitim’’, qui a ouvert les écoles Yavuz Selim au Sénégal, peut désormais compter sur le concours du mouvement Y en a marre. Qui envisage de multiples actions pour que les établissements du groupe ne tombent pas dans l’escarcelle de l’Etat turc.

Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 10 Janvier 2017 || 438 partages || 0 commentaires

 

Après l’Eglise catholique, selon EnQuêteplus, le mouvement Y en a marre apporte son soutien au groupe scolaire Yavuz Selim. Il a organisé samedi une conférence de presse suivie d’un concert dans la cour de l’établissement, pour contester la décision prise par l’Etat du Sénégal de confier la gestion du groupe au mouvement ‘’Maarif’’. Les y’en a marristes disent leur consternation et demandent au Président Macky Sall de revenir sur sa décision. Simon Kouka, membre du mouvement, de dire qu’ils sont venus s’offusquer de la décision de l’Etat. ‘’Cette école est du domaine privé. Donc, l’Etat ne peut arracher la gestion des mains des propriétaires pour la confier à d’autres. En plus de cela, c’est une école d’excellence qui fait de bons résultats, ce qu’on voit très rarement maintenant. Le Président doit revoir cette décision de même que le ministre de l’Intérieur’’, invite le rappeur.

 

L’idée du concert était de mieux imprégner la population de cette problématique. ‘’Ce concert, c’est pour sensibiliser les populations qui ne sont pas au courant de ce qui se passe. Il faut que les gens soient imprégnés du problème pour prêter main forte à ce groupe’’. Après cette première étape, le mouvement prévoit d’organiser des marches et des sit-in. Selon toujours Simon Kouka, il y aura également des rencontres avec d’autres artistes. ‘’Nous irons voir les personnalités influentes de ce pays, les animateurs des émissions religieuses. Nous allons également rendre visite aux autorités pour discuter de la situation, afin qu’elles reviennent sur leur décision’’, dit-il.

L’arrêté abrogeant l’arrêt 2086 du 26 avril 1998 portant autorisation de l’Association turque ‘’Baskent Egitim’’, qui a ouvert les écoles Yavuz Selim au Sénégal, devrait être effectif après les fêtes de Noël. En prenant la décision de confier ces écoles à ‘’Maarif’’, la fondation créée par l’Etat turc, le Sénégal est le cinquième pays à céder aux exigences de Reccep Tayyip Erdogan. Avant lui, il y a eu la Gambie de Yahya Jammeh, la Guinée d’Alpha Condé, la Somalie et le Pakistan.

gfm


Dakarflash6



Nouveau commentaire :