Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Affaire des Cartes retrouvées à Sacré-Coeur: La réaction du ministre de l’intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo


Les sorties médiatiques faites par les maires Barthélémy Dias et Bamba Fall, pour dénoncer une ‘’fraude’’ ou un ‘’transfert illégal de cartes d’identité biométriques ’’, sont, selon Abdoulaye Daouda Diallo, «des alertes inutiles».

Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 24 Juillet 2017 || 472 partages || 2 commentaires

Affaire des Cartes retrouvées à Sacré-Coeur: La réaction du ministre de l’intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo

Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique s’est prononcé ce lundi 24 juillet 2017, sur cette affaire, en marge d’une visite qu’il effectuait au magasin de la Direction générale des élections (Dge) où est stocké le matériel électoral.  «En vérité, ce qui  s’est passé, on l’a dit.  La semaine passée, c’est moi-même qui ai sorti des arrêtés pour justement casser les commissions de distribution et renvoyer les  cartes au niveau des lieux de vote des ayant-droits. Cela veut dire qu’il fallait faire des opérations de transfert de cartes. La personne sur laquelle les cartes ont été trouvées, c’est quelqu’un qui est président de Commission. Et en vérité, c’est quoi l’intérêt aujourd’hui ? C’est de rapprocher les cartes de nos concitoyens», a indiqué le ministre.
 

«J’ai vu quelque part sur le net où on parle de quelqu’un qui a reçu deux cartes. Où est le problème ? Ce qui m’aurait étonné, c’est qu’il y ait quelqu’un qui puisse détenir deux, trois cartes qui ne sont pas ses vraies cartes ou en tout cas, pour lesquelles les cartes ne répondaient pas aux normes qu’il faut. Mais, si vous voyez ces deux cartes qui ont été produites, c’est une question de validation tout simplement», a-t-il précisé.

A preuve, dit-il, ‘une personne ayant perdu sa carte, aujourd’hui, peut demander à ce qu’on lui réédite une carte. On la lui réédite. Et si par hasard,  cette personne-là retrouve sa carte le lendemain ou le surlendemain, mais elle se retrouve avec deux cartes ». Mais, prévient-il, «cela ne veut pas dire qu’une autre personne puisse utiliser une de ces cartes en un autre lieu. Cela n’est pas possible ! Donc, là je crois que c’est des alertes inutiles. Objectivement, aujourd’hui, personne n’a intérêt à bloquer ou à garder la carte de qui que ce soit. A quelle fin ? Je crois que les Sénégalais vont se prononcer majoritairement», dit-il.

SENEGAL7
 





1.Posté par Mactar le 25/07/2017 02:57
C'est trop facile. Président de commission Vous ne respectez pas ces documents. Et quand une photo d'homme de retrouve sur une carte de femme vous dites quoi.

2.Posté par Awa le 25/07/2017 02:59
c'est juste de la politique

Nouveau commentaire :