Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Affaire du Lamantin Beach : Luc Nicolaï fixé sur son sort le 30 décembre prochain


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 16 Octobre 2015 || 26 Partages

Luc Nicolaï sera fixé sur son sort le 30 décembre prochain. En effet, la Cour d'Appel qui a statué avant-hier au cours d'un procès marathon qui est allé au-delà de minuit, a décidé de vider l'affaire de la drogue du Lamantin Beach hôtel en fin d'année. 

Et le déroulement du procès a été marqué par l'amnésie du promoteur de lutte ou bien les « trous » de mémoire de Luc Nicolaï, comme le soulignait Mme le président de la Cour. Et ce, malgré les réquisitions de l'opérateur de téléphonie qui ont confondu les prévenus. Cette remarque du juge a d'ailleurs créé un incident d'audience provoqué par Me Mbaye Sène, un des avocats de Luc qui ne peut pas accepter que son client soit traité de « dément ». Ancien employé du Lamantin Beach hôtel, Djibrine Diop, un des principaux complices du promoteur est revenu sur son rôle. 

« Luc m'a appelé depuis la Gambie en août 2012, prétextant qu'un marabout pourrait l'aider à se réconcilier avec la famille Touly avec laquelle il était en bisbilles. Il m'a remis un sachet bien emballé dans du scotch en me demandant de le déposer dans le bureau de M. Touly (le Pdg de l'hôtel). Je lui ai indiqué après l'emplacement. C'est à la suite de cela qu'il m'a dit que c'était de la drogue et qu'il voulait que le père de Bertrand sache que son fils utilise de la drogue », a tenu à rappeler Djibrine Diop. Qui poursuit que : « Lorsque j'ai été arrêté par la gendarmerie, il ne m'a pas secouru. Pire, il m'a ignoré lors de sa première visite auprès du commandant de gendarmerie. C'est ce jour que j'ai décidé de dire toute la vérité. Je connais trop bien Luc ». 

Dans leurs plaidoiries, les avocats de Touly ont parlé d’un crime à l’encontre de Bertrand Touly, orchestré par Luc Nicolaï, Mamadou Lamine Mbaye, Abdou Khadre Kébé et Djibrine Diop. Tous ayant utilisé, d’après eux, la brigade des douanes de Mbour pour faire chanter Touly. 

Me Ciré Clédor Ly affirmant d'ailleurs qu’aussi bien le Lamantin Beach que Bertrand Touly ont subi des préjudices et que «Luc Nicolaï a été le maître du jeu définissant les rôles». Parlant d’un préjudice qui ne sera jamais réparé, les avocats ont plaidé pour le paiement de la somme de 1,250 milliard de francs Cfa au Lamantin Beach et à Bertrand Touly. Me Bamba Cissé avocat de Luc Nicolaï a soutenu que le simple fait pour son client de déposer la drogue dans le bureau de Bertrand Touly n’est pas suffisant pour entrer en voie de condamnation. «Il faut prouver qu’il avait l’intention d’utiliser la drogue pour une extorsion de fonds. Le fait de déposer la drogue a permis aux gendarmes de dresser un procès-verbal de douane pour tromper la justice», ajoute-t-il. 

Dans son réquisitoire le procureur général a soutenu que Bertrand Touly a été victime d’une machination. Il a ainsi dénoncé ce qu’il appelle une «manipulation des institutions pour des règlements de comptes». Le Procureur de se poser cette question : «Qu’est-ce qui a pris Luc Nicolaï lorsqu’il a entrepris cette entreprise» ? Pour lui, c’est sa notoriété qui fait qu’il souffre le plus dans l’histoire. «La personnalité du prévenu doit être prise en compte.

Abdou Khadre Kébé, lieutenant de la douane, a trahi son serment», a-t-il dit. Il s'est aussi étonné du fait que Djibrine Diop ait été relaxé en première instance. Il a fait cas de la culpabilité de Luc et compagnie pour le délit d’association de malfaiteurs et a demandé la confirmation du jugement rendu en première instance, le 21 Janvier 2014, pour lequel Luc Nicolaï a été condamné à 5 ans de prison dont 3 avec sursis, le douanier Abdou Khadre Kébé à la même peine, et Djibrine Diop à 3 ans d'emprisonnement dont un et demi avec sursis.

DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >