Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Aliou Cissé: « Je ne cherche pas à être ami avec mes joueurs »


Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 5 Mars 2016 || 198 Partages

Aliou Cissé: « Je ne cherche pas à être ami avec mes joueurs »

Aliou Cissé a réussi son grand oral hier, vendredi 4 mars face à la presse. Ou presque. Tout était parfait jusqu’à ce qu’une question relative à l’absence de Papy Djilobodji et Dame Ndoye intervienne. Là, le patron de l’équipe nationale laisse apparaître un certain malaise qui confirme qu’il a effectivement un sérieux entre certains « cadres » et l’ancien capitaine des « Lions ». « Je ne cherche pas à nouer d’amitié avec mes joueurs. Je ne suis pas non plus leur ennemi. Ils (Dame Ndoye et Djilobodji, Ndlr) savent ce qu’ils doivent faire », balance-t-il. Et d’ajouter : « on ne vient pas en équipe nationale pour le free ».

Pour affronter le Niger le 26 mars à Dakar et le 29 mars à Niamey, Aliou Cissé a fait appel à 26 joueurs parmi lesquels, on note deux  retours (Boukhary Dramé et Pape Ndiaye Souaré) et deux nouveaux locaux (Pape Alioune Ndiaye et Chérif Sané) ainsi que l’arrivée de Diao Keïta Baldé. Sud Quotidien a choisi pour ses lecteurs quelques points du face à face hier, vendredi 4 mars, entre le sélectionneur national et les journalistes. Une première, pour une publication de liste, après une année de service.   

Première conférence en une année de service 

« Je n’ai jamais été figé sur ma position concernant les points de presse. Pour celui d’aujourd’hui le moment  était opportun. Le seul souci était de protéger mon groupe, pour gérer la morale de mon groupe. C’est  donc ces raisons qui m’ont empêché d’organiser des conférences de presse. Il n’a jamais été question pour moi de dire qu’on va arrêter les points de presse. Aujourd’hui, je l’ai senti et je l’ai fait. Cela peut se reproduire comme cela peut ne pas se reproduire. Comme on parle de partenariat, on peut  tomber d’accord comme on peut ne pas être d’accord sur les choses. Je comprends bien que vous avez votre position et votre façon de voir. Mais, acceptez aussi que j’aie mes sensations liées à ce  groupe, car, il y a beaucoup de choses dans le groupe que vous  n’êtes pas censé connaitre. Même si parfois, il y a des fuites, vous ne pouvez pas maitriser tout ce qui se passe à l’intérieur du groupe ». 

SELECTIONNEUR ET PRESIDENT SECTION FOOT DU CASA SPORTS : INCOMPATIBILITE

« Il n’y a rien de plus importante que l’équipe nationale, car elle est au dessus de tout. Mais aussi, j’ai une ville, un club que j’aime bien. Donc, je peux venir les aider. Je pense que cela ne change rien du tout. Il y a beaucoup d’entraineurs qui le font (sic). Pour moi, être président de la section de football du Casa Sports. Cela ne gâche en rien dans mon métier d’entraineur national ».

KALIDOU KOULIBALY ET LA BOURDE DE DESCHAMPS 

« Pour ce qui concerne le cas avec Deschamps sur Kalidou Koulibaly, je n’ai pas beaucoup de choses à dire là dessus. Ce qui lui est arrivé, peut arriver à tout le monde. La France a des joueurs tels, que le cas de Kalidou Coulibaly ne va pas les faire pleurer. Mais Kalidou a aussi beaucoup de qualités qui font qu’il fait parti des meilleurs défenseurs d’Europe. Il a choisi l’équipe du Sénégal. Cela prouve que notre football est devenu attractif.

LE SENEGAL ET LE CLASSEMENT DE LA FIFA

« Je ne comprends pas beaucoup de choses sur ce classement de la FIFA, car, c’est un classement un peu bizarre. J’ai toujours dit que ce classement ne m’intéresse pas. Je ne regarde pas trop sur cela. Le plus important pour nous, c’est atteindre nos objectifs, d’être au rendez-vous continental mondial. Parfois, on gagne une place et parfois un perd deux. Je ne comprends sur quoi il (le classement, Ndlr) est fondé. La Belgique est aujourd’hui numéro 1. Or, elle n’a rien gagné sur le plan mondial, ni européen. C’est le cas aussi avec Cap-Vert qui n’a jamais était finaliste en Afrique, ni participé à une phase finale de coupe du monde ».

LE CAS PAPE NDIAYE SOUARE QUI AVAIT REFUSE DE LE DEPLACEMENT A ANTANANARIVO

« Pape (Ndiaye Souaré) fait partie des meilleurs latéraux de ce pays. C’est un garçon qui a fait ses preuves dans cette équipe bien qu’il était blessé lors du déplacement à Antananarivo. Mais, il s’est déplacé  pour faire constater la blessure. Alors, qu’il me disait qu’il ne se sentait pas bien pour de faire le déplacement pour Madagascar. On ne pouvait pas non plus le forcer. Je crois qu’il est important aussi pour le garçon se sent à 100% dans sa tête. J’ai besoin des joueurs dans cette équipe qui sont à 100% de leur forme. Il a voulu revenir lors de la manche retour à Dakar, mais nous n’étions pas dans ces dynamiques. Il fait partie de mon plan, de l’équipe et il a prouvé qu’il avait le niveau pour cette équipe nationale. Maintenant, quand il sera ici, ce sera à lui de prouver qu’il a sa place dans le groupe. Par rapport à la saison qu’il est en train de faire, on ne va se priver de ses services ».

CHERIF SALIF SANE ET PAPE SEYDOU NDIAYE : LES DEUX LOCAUX

« Pour ce qui concerne les joueurs locaux que ce soit Pape Seydou ou Cherif Sané, je les connais depuis que j’étais chargé de l’équipe olympique. Cherif, a eu quelques problèmes ces dernières années où il n’a pas eu des préparations adéquates. Mais, personnellement, je savais qu’il avait de la qualité car, je l’ai entrainé plusieurs fois avec l’équipe olympique. Ce qu’il est en train de faire depuis le début de la saison est intéressant. On a besoin des joueurs capables de percer sur les côtés. Il peut nous apporter de la percussion ».

LA CONVOCATION DE BALDE DIAO KEÏTA 

« La qualité où qu’elle puisse être, on ira la chercher. C’est le talent qui nous intéresse. Les gens parlent de l’instabilité au niveau de l’équipe, mais les garçons comme Diao Baldé, Kalidou Koulibaly, Amara Baby et entre autres, on ne peut pas, ne pas aller les chercher à une année d’une coupe d’Afrique et de deux ans de la Coupe du monde. Cela fait parti de mon travail. Pour ce qui concerne Diao, on a travaillé avec le président de la fédération Me Augustin Senghor, le président Abdoulaye Sow et nos contacts de l’extérieur. Maintenant, qu’il a rejoint l’équipe c’est bénéfique pour nous, mais aussi, pour lui. C’est un jeune joueur qui est âgé de 21ans et qui a besoin d’une marge de progression. Ne nous attendons pas qu’il vienne faire tout le job de l’équipe, car, il y a des jeunes qui ont beaucoup plus de métier qui lui ».

LA PRESENCE D’ISSA SARR

« Issa est un bon joueur sénégalais qui fait des bonnes choses dans le championnat de l’Afrique du sud. Il est régulier avec son club. Je ne vois pas pourquoi, on ne peut pas le sélectionner. Parfois, on appelle les joueurs sans les faire jouer. C’est les choix de l’entraineur par rapport à son plan de travail, de la tactique mise en place, par rapport à la physionomie du match. Mais, chaque fois que je convoque un joueur, sachez que je compte sur lui. Le fait que je ne l’utilise pas maintenant, ne veut pas dire que je ne compte pas sur lui dans mon effectif. C’est ce que les joueurs doivent comprendre, car, ce qui est important c’est l’état d’esprit. Dans une sélection, il y a de la place pour tout le monde que tu joues ou pas. Personne n’a envie de rester sur le banc, mais, tout le monde ne peut pas jouer. Issa est dans ce cas là. C’est le cas de Cheikh Ndoye qui est bien. Mais, il n’est toujours pas titulaire. Je sais que le jour où j’aurai besoin de lui, il répondra  présent. Je veux donc que ceux qui ne jouent pas, restent dans le même état d’esprit et transmettent leur énergie à ceux qui sont dans le terrain. C’est ce qui fait la force d’une équipe ».

MANQUE DE REALISME DES ATTAQUANTS DEPUIS UN MOIS AVEC LEURS CLUBS

« J’ai été en club. Je sais bien que la réalité en club n’est pas la même que celle en équipe nationale. C’est vrai que depuis quelques temps Mame Birame, Sadio Mané, Moussa Konaté et Baye Omar Niasse ne marquent pas avec leur club. Mais, je suis convaincu que quand ils arrivent ici, ils vont mettre des buts ». 

DAME NDOYE ET DJILOBODJI : LES BANNIS ?

« Je ne veux pas parler de Dame Ndoye et de Papy Djilobodji. Parce que ce sont des garçons que je respecte beaucoup. Ils savent ce qu’ils doivent faire. Je n’ai jamais de problème avec les joueurs. Contrairement à ce que les gens écrivent dans la presse. S’il y a problème ce sont eux qui en ont. On me taxe d’être rigoureux sur le management de l’équipe parce que je veux gagner. Je suis là pour gagner. Je reste sous pression. Quand les choses ne marchent pas nous devons les dire. Avec mes joueurs, je ne cherche pas l’amitié. Je ne suis pas non plus leur ennemie. Je suis là pour eux et ils savent que je dois mourir pour eux. Je ne cherche pas qu’ils m’aiment. On est là pour faire le travail. L’équipe nationale c’est le baromètre d’un pays. Si au Sénégal, les gens vivent pour l’équipe nationale et que l’État et la Fédération mettent tous moyens, il faut travailler pour faire avancer les choses. Cette équipe n’est pas un lieu  pour venir faire le « free ». Ceux qui font des sorties sur la presse ne connaissent pas l’objectif de l’équipe nationale, car, ici, on est sous pression, on a l’obligation de résultats, on n’a pas le temps ».

L’ETAT DE SANTE DE MOUSSA KONATE

« J’ai parlé avec Moussa hier (Ndlr, jeudi). Après sa blessure à la cuisse, il a commencé à travailler en salle pour faire le vélo. Je pense que d’ici la semaine prochaine, il va commencer à courir. On a deux matches le 26 (à Dakar) et le 29 (Niamey). Je connais bien le garçon. Il est honnête si ça ne va pas il va m’appeler. Mais tant qu’il y a possibilité de le récupérer, je compterai sur lui ».

RADIOSCOPIE SUR LE NIGER

« On a justement des informations sur le Niger qui est une équipe solide, très agressive, capable de défendre et bien sur le plan physique. Ce qui est dans leur gêne. Pour ces rencontres, tout ce jouera sur les duels et on est préparé sur cela. Sur le plan athlétique, ils défendent ensemble et ils savent le faire sur le plan individuel aussi ».

LISTE DES 26 JOUEURS

GARDIENS : Abdoulaye Diallo (Rennes, France), Khadim Ndiaye (Horoya Ac, Guinée), Pape Seydou Ndiaye (Ngb, Sénégal) 

DEFENSEURS :  Lamine Gassama (Lorient, France), Zargo Touré (Lorient, France), Lamine Sané (Bordeaux, France), Serigne Modou Kara Mbodj (Anderlecht, Belgique), Kalilou Koulibaly (Naples, Italie), Pape Ndiaye Souaré (Crystal Palace, Angleterre), Boukhary Dramé (Atlanta Bergame, Italie)

MILIEUX : Issa Sarr (Orlando Pirates, Afrique du Sud), Idrissa Gana Guèye (Aston Villa, Angleterre), Cheikhou Kouyaté (West Ham, Angleterre), Cheikh Ndoye (Angers, France), Younnouss Sankaré (Guingamp, France), Sadio Mané (Southampton, Angleterre), Cherif Salif Sané (Casa Sports, Sénégal), Amara Baby ( Charleroi, Belgique), Diao Keita Baldé (Lazio de Rome, Italie), Mohamed Diamé (Hull City, Angleterre), Henri Saivet (Newcastle United, Angleterre), Pape Alioune Ndiaye (Osmanlispor, Turquie) 

ATTAQUANTS : Moussa Konaté (Fc Sion, Suisse), Mame Biram Diouf (Stoke City, Angleterre), Famara Diédhiou (Clermont, France), Baye Oumar Niasse (Everton, Angleterre). 

Sud Quotidien


Dakarflash2




1.Posté par mousseul le 05/03/2016 20:11
De grâce, laissez le sélectionneur bosser tranquille. Pas de pression sur lui. Même moi j'en fais partie et ce n'est pas normal. Il choisit les joueurs qu'il veut selon ses propres critères à lui. Le vouloir gagner tous les matches lui donne des insomnies. Alors please, soyons sport !

2.Posté par sonia le 06/03/2016 15:58
nous sommes une équipe de 3 jeunes filles très sensuelles et pleines de feeling
nous vous proposons des séances de massage discret , sensuel et inoubliable.
seules dans notre cabinet de massage, nous vous faisons voyagés au paradis du plaisir
1-BIJOU notre drianke 24 ans
2-SONIA 20 ans metisse cap- verdienne
3-KIA belle et sexy taille fine19 ans
eh wi, vous avez l’embarras du choix, des filles de jeunes et belles et surtout professionnelles.
satisfaction assurée ou rembourser
tel: 77 181 19 99 / 77 561 52 04
ou visitez notre site web : www.badzcool.wix.com/maindubonheur

Nouveau commentaire :