Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Aliou Cisse “convoque” la défense de 2002 pour baliser la route de Russie 2018


Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 5 Octobre 2016 || 72 Partages

Rien qu’un coup d’œil sur le staff du sélectionneur de l’équipe nationale du Sénégal donne l’impression qu’Aliou Cissé a fait exprès de s’entourer des défenseurs avec lesquels il s’était qualifié pour la première Coupe du monde de l’histoire du football sénégalais.
Quand on fait la remarque à Omar Daf, l’ancien arrière droit des Lions et actuel entraîneur de l’équipe réserve de Sochaux (France), s’il n’a pas l’impression de se retrouver avec ses coéquipiers de la défense de 2002 avec l’actuel staff des Lions, le jeune technicien qui fait des piges avec les Lions … s’étonne de la remarque avant de lancer : ‘’je n’y avais pas prêté attention. Sincèrement, c’est un simple hasard’’.
En tout cas, après sa nomination intervenue après la CAN 2015 et l’élimination du Sénégal au premier tour, Aliou Cissé a fait appel en premier à son ancien coéquipier au poste de gardien de but, Tony Sylva, pour être le préparateur des gardiens. Tony Sylva a gardé les buts sénégalais sans discontinuer de 2002 à 2008.
Autre défenseur appelé à ses côtés, Omar Daf qui a pratiquement fait toute sa carrière au FC Sochaux (France) et qui a débuté sa reconversion dans ce club relégué en Ligue 2 française depuis plusieurs années. Interrogé sur les liens unissant Daf à Cissé, un proche des anciens piliers de la défense sénégalaise affirme qu’ils ont la particularité d’être des casaniers dans la Tanière aux Lions. « En sélection, ils sortaient rarement et ne recevaient presque personne et je pense comme on le dit que les contraires s’attirent. Là où Aliou Cissé est le feu, Daf, c’est plutôt l’eau’’, a caricaturé ce proche présentant les deux hommes qui partageaient la ligne défensive des Lions pendant les éliminatoires de la Coupe du monde 2002, Aliou Cissé au poste de défenseur central avec le brassard de capitaine autour du bras et Omar Daf au poste d’arrière gauche bien qu’il soit droitier.
Si Cissé, successeur d’Alain Giresse au poste de sélectionneur du Sénégal, n’a pas nommé son ancien coéquipier Lamine Diatta au poste de Manager général, il a donné son blanc-seing à la Fédération sénégalaise de football (FSF) qui cherchait un coordinateur en équipe nationale. Lamine Diatta, c’est le stoppeur celui avec lequel Cissé a fait équipe pendant les éliminatoires de la Coupe du monde 2002 et la phase finale de la CAN, l’axe défensif des Lions. Actuellement, Lamine Diatta est l’homme à tout faire pour préparer les voyages, informer les joueurs de leur sélection et mettre en place les mises au vert.
Et tout se passe à merveille puisque, jusque-là, la Fédération a bien réussi à gérer des déplacements qui posaient des problèmes dans un passé récent et l’accueil des binationaux s’est fait sans grand problème.
Dans cette défense titulaire des Lions pendant les éliminatoires, il ne manque que Ferdinand Coly, l’arrière droit. Après avoir assuré le poste de coordonnateur de la sélection nationale sous le magistère d’Amara Traoré (2009-2012), Ferdinand Coly a poursuivi sa reconversion dans l’agro-business. Mais il n’est pas loin quand il s’agit de prodiguer des conseils à ses prédécesseurs qui veulent retrouver la fièvre de la Coupe du monde après trois éliminatoires infructueuses (2006, 2010 et 2014).
Au sujet de leurs prochains adversaires, les Requins Bleus du Cap Vert, Coly invite les Lions à se méfier parce que « cette équipe a fait partie dans un passé récent des cinq meilleures formations en Afrique ». Comme pour lui répondre en écho, Aliou Cissé qui est passé du poste de défenseur central à celui de milieu de terrain défensif entre la CAN et le Mondial 2002, a déclaré à la presse ce lundi, premier jour de stage des Lions que le Cap Vert a été numéro 1 en Afrique il y a seulement quelques mois. « Cette équipe a des qualités individuelles, elle peut jouer en défensif et a le potentiel pour jouer dans de petits espaces sans compter de belles qualités athlétiques’’, a rappelé le sélectionneur du Sénégal soulignant qu’en aucune manière, le Cap Vert ne doit être sous-estimé.
« Et pour gagner, il faudra être à 100 pour cent », a souligné Cissé qui a d’ailleurs fini de fermer la préparation de ses joueurs à double tour avec seulement deux séances ouvertes au public dans la semaine de préparation. « Nous voulons nous préparer dans les meilleures conditions et dans la confidentialité », a-t-il insisté pour faire accepter l’amère pilule aux inconditionnels des Lions mais surtout à la presse locale accusée à tort ou à raison de donner toutes les ficelles de la préparation des Lions à l’adversaire.

DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:35 FC Barcelone - Real Madrid : les compos probables