Menu
DakarFlash
DakarFlash.com


Alioune Tine : «Ici au Sénégal, la majorité des gens étaient pour la peine de mort»


Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 12 Avril 2017 || 499 partages || 0 commentaires

Interpellé sur le retour de la peine de mort au Sénégal, Alioune Tine déclare : «Ici au Sénégal, la majorité des gens étaient pour la peine de mort, mais il a fallu le courage politique du Président Abdoulaye Wade à l’époque pour l’abolir. Parce qu’en fait, depuis les années 1970, la peine de mort a été abolie au Sénégal. Les Sénégalais sont très réfractaires à la peine de mort. Il faut demander à l’époque où les gens allaient assister à l' exécution de la peine de mort. Personne ne supportait les exécutions et, depuis lors, on n’a pas exécuté un Sénégalais. Donc, aujourd’hui c’est la même chose. On a tout simplement procédé à une cohérence avec la pratique et, la culture sénégalaise est une culture abolitionniste. 

Dans la pratique, les Sénégalais ont peur du sang. Et, il faut aussi dire que la peine de mort n’est pas dissuasive. Ce n’est pas parce que vous la prenez que ce serait fini. 

Sinon, on aurait arrêté d’exécuter les gens en Chine. Il n’y a pas plus de crimes avant 2004 ou après. Les gens sont beaucoup plus exigeants sur l’inviolabilité du droit à la vie. Tuer devient un sacrilège au Sénégal d’après notre propre constitution. Le Sénégal dans sa constitution et dans les constitutions africaines de façon globale, nous avons une position très avancée sur le droit à la vie qui n’a absolument rien à voir avec ce que les gens pensent ou font. 

Nous sommes consentants avec ce qu’il y a dans la constitution. Pour la constitution, la vie humaine est sacrée. Le droit à la vie est inviolable. »

DakarFlash3



Nouveau commentaire :