Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Ama Baldé-Papa Sow : L'ultime examen de passage


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 14 Octobre 2016 || 16 Partages

Les deux adversaires ont d’ailleurs commencé la bataille psychologique par presse interposée. « Si Papa Sow me bat, je préfère arrêter la lutte pour aller cultiver les champs de mon père en Guinée. Il ne peut pas comprendre combien ce combat est important » avait fait savoir un Ama Baldé très confiant lors de la signature de contrat. Pour cause, il revient d’un grand exploit en remportant le tournoi de la Tnt la défunte saison et compte accéder dans le saint des saints en passant par le Puma de Fass. « Je vise loin dans l’arène et je sais qu’il me reste l’obstacle Papa Sow pour y arriver. Je veux affronter Modou Lô ou Gris Bordeaux et je dois forcément remporter ce combat ». En fait après ses trois belles victoires sur Zoss, Gouye Gui et Tapha Tine la défunte saison le frangin de Jules Baldé avait directement défié les ténors de l’arène, plus particulièrement Modou Lô et Gris Bordeaux. Seulement il a été vite remis à sa place par ces derniers qui lui ont demandé de continuer à faire ses preuves.

Du côté de Fass, Papa Sow est décidé à ne pas se laisser distraire par les provocations de son adversaire. Très serein comme à son habitude, le jeune fassois a promis que « ce duel restera dans les archives. Ce, parce que Ama est un bagarreur comme moi ». Battu par Lac De Guiers 2 à la surprise générale lors de la saison 2014-2015, le frangin d’Ouza Sow avait également passé une année blanche, la défunte saison à sa grande déception. Cette saison, il veut revenir en force en s’imposant face à un lutteur coriace et très technique. Comme son adversaire, Papa Sow est conscient que ce combat est son ultime chance de prouver aux amateurs de lutte qu’il a sa place dans la classe Vip. En fait, il ne parvient toujours pas s’intégrer dans ce cercle restreint même s’il avait fini de faire ses preuves après sa victoire devant Baye Mandione en 2013.


Avis d’expert : Max Margane, coach de Lansar : « Ils ont les armes nécessaires pour livrer un combat explosif »
« C’est un combat longtemps voulu par les deux adversaires. La preuve ils ont passé tous les deux une année blanche. Après sa victoire devant Balla Gaye 2, Eumeu Séne a publiquement défié Bombardier. Et c’est très normal, puisqu’il avait rencontré presque tous les autres ténors. Un lutteur doit être ambitieux et le chef de file de l’écurie Tay Shinger est arrivé à un stade de sa carrière où il ne reste plus qu’une chose à faire : tenter sa chance pour le trône. Il l’a d’ailleurs dit, Bombardier a quelque chose qui l’intéresse et c’est le titre de « roi des arènes ». Je pense que sur ce plan là, il a été bien conseillé et aujourd’hui il ne doit pas regretter d’être resté une année à attendre B 52. Seulement ce dernier n’est pas prêt de céder ce titre. Il l’avait perdu une fois en 2004 contre Yekini, et je ne crois pas qu’il va accepter de refaire les mêmes erreurs.

Bombardier a prouvé sa maturité face à Balla Gaye 2 et Modou Lô. Il avait montré un autre visage et c’est ce que les amateurs de lutte attendaient de lui. Cependant son duel contre Eumeu Séne ne sera pas facile. Certes ils ne se sont jamais croisés mais ont affronté des adversaires communs en l’occurrence Balla Gaye 2, Modou Lô et Gris Bordeaux. Si l’on analyse par ailleurs les deux palmarès, je dirai que Bombardier est un peu avantagé car il a battu Modou contrairement à Eumeu Séne. Concernant le combat, de mon point de vue, il y aura de la bagarre et de la lutte. Il peut y avoir ko si les deux lutteurs persistent dans la bagarre ».
 

Le Soleil


DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:42 Blessure: Diao K. Baldé au régime spécial