Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Amadou Diallo devant la barre: « Yama m’a tripoté le se**, remit un préservatif et m’a invité dans son lit »


Les juges du Tribunal des flagrants délits de Dakar a statué ce jour sur l’affaire de la tentative de viol qui aurait été perpétré sur la célèbre animatrice de l’émission « Racc » sur la Sen TV par un jeune guinéen vivant au Sénégal. Devant la barre du Tribunal, Mame Penda Guissé et Amadou Diallo ont, à tour de rôle, livré leur version des faits. Finalement, le Tribunal a décidé de mettre l’affaire en délibéré pour le 11 Octobre prochain.

Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 4 Octobre 2016 || 6908 Partages

Amadou Diallo devant la barre: « Yama m’a tripoté le se**, remit un préservatif et m’a invité dans son lit »

Yama : « Il a sorti un couteau et m’a menacé de me le planter si je refusais d’ôter mon pantalon… J’ai obtempéré… »

C’est dans une longue robe multi colore que Mame Penda Guissé alias Yama de la sen Tv a comparu ce jour devant la barre du Tribunal des flagrants délits de Dakar. À ses cotés, son présumé violeur, le sieur Amadou Diallo, tout de noir vêtu. Les deux parties qui s’affrontent depuis quelques jours par presse interposée ont délivré devant les juges, leurs versions de faits. Et c’st la soeur du musicien Demba Guissé qui s’y colle en premier. À l’en croire, elle a tout simplement été victime de tentative de viol.

« Alors qu’on discuté des terme du contrat au sein de mon appartement, le sieur Amadou Diallo m’a demandé de lui offrir un verre d’eau pour étancher sa soif. C’est alors que je me suis levé pour aller lui trouver de l’eau, qu’il m’a neutralisé en me passant son bras au tour du coup. Il a par la suite sorti un couteau et m’a menacé de me le planter si je refusais d’ôter mon pantalon. C’est ainsi que j’ai obtempéré en enlevant le pantalon Jean que je portais. Là, il a commencé à frotter son sexe sur mes fesses en essayant de me pénétrer. Par la suite j’ai commençais à résister et nous sommes tombés dans le lit et finalement j’ai pu reprendre le couteau et me libérer, avant de crier au secoure », a déclaré l’animatrice.

Une version qui dit tout sauf la vérité, rétorque le prévenu Amadou Diallo. À en croire les déclarations de ce jeune guinéen de 25 ans, Yama était belle et bien consentante pour s’envoyer en l’air avec lui et si elle déclare le contraire aujourd’hui, c’est parce qu’elle ne lui a pas pardonné de l’avoir dupé.

« J’ai contacté Yama en lui proposant une couverture de l’animation pour les besoins du mariage de mon cousin pour la somme de 300.000F. Ce qu’elle a accepté avant de me fixer rendez-vous à la SenTv, c’était le 21 septembre dernier. Après s’être entretenus brièvement elle m’a fixé un autre rendez pour le lendemain mais chez elle cette fois ci. Quand je suis venu le lendemain j’ai refusé d’entrer malgré son insistence parce que il y avait beaucoup de monde. Ainsi je suis parti avant de revenir le lendemain mais cette fois, il n’y avait qu’une seule fille qui d’ailleurs a fini par quitter l’appartement. Là j’ai dit a Yama que je n’avais pas de cérémonie à organiser et que je voulais juste coucher avec elle. Elle m’a demandé si je lui remettrais les 300.000 si elle aceptait de coucher avec moi, j’ai répondu que oui. Ainsi elle m’a remis un préservatif mais comme je n’étais pas en érection, elle m’a tripoté le sexe avec sa main avant de m’inviter dans on lit. C’est après qu’on a fait l’amour et qu’elle a découvert que l’enveloppe n’avait pas d’argent qu’elle a commencé à crier au violeur” s’est défendu le jeune guinéen.

Prenant ses réquisitoires dans cette affaire de tentative de viol, le procureur de la République a souligné le statut de récidiviste du sieur Amadou Diallo qui, dit-il, a été jugé hier dans une affaire similaire. Aussi rapporte le maitre des poursuites, le jeune guinéen a récemment été condamné a 6 mois de prison à Tivaoune dans une affaire d’abus de confiance. Ainsi pour tout cela, le représentant du ministère public a demandé au Tribunal de condamner le sieur Diallo à 5 ans de prison ferme conformément aux dispositions des articles 320 et 327 du code pénal.

Prenant la parole à son tour pour assurer la défense des intérêt de sa cliente, l’avocat de Penda Guissé alias Yama, a réitéré les propos du procureur mouillant le prévenu avant de demander la somme d’un million de Francs Cfa en guise de dommage et intérêt. Finalement l’affaire a été mise en délibéré pour le 11 Octobre prochain.

Jotay.net


Dakarflash2



Nouveau commentaire :