Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Amélioration du statut nutritionnel d’un million de Sénégalais par le projet Usaid-Yaajeende (Directeur)


DAKARFLASH-Le projet Yaajeende (abondance et prospérité en pulaar) de l'Agence des Etats-Unis pour le Développement International (USAID) mis en œuvre depuis 2011 au Sénégal a amélioré le statut nutritionnel de plus d'un million de personnes, a déclaré mardi à Dakar, son directeur, Karl Rosenberg.

Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 23 Août 2017 || 119 partages || 0 commentaires

"En sept ans de mise en œuvre, le projet Yaajeende a amélioré le statut nutritionnel de plus d'un million d'enfants de moins de 5 ans et des femmes en âge de reproduction avec 80% des ménages. Ces derniers ont désormais accès à une alimentation diversifiée et riche en micronutriments (+1200 tonnes de céréales bio-fortifiées produites et consommées)", a expliqué M. Rosenberg lors de la clôture dudit projet.






Soutenant les efforts du gouvernement sénégalais dans la lutte contre la pauvreté et le renforcement de la sécurité alimentaire, USAID/Yaajeende a abordé le problème par le biais de quatre piliers de la sécurité alimentaire notamment la disponibilité, l’accessibilité, l’utilisation et la gouvernance des ressources alimentaires à travers l’intégration de l’agriculture, l’agrobusiness, l’élevage et la nutrition.






USAID/Yaajeende, qui veut dire « abondance, prospérité » en pulaar, est intervenu dans 49 communes et 790 villages des régions de Tambacounda, Kédougou, Kolda et Matam – avec un financement total de 50 millions de dollars US, soit 25 milliards FCFA (US$1 = 500 FCFA)






"USAID/Yaajeende a contribué aussi à améliorer et diversifier la production agricole dans ses zones d’intervention avec plus de 60 000 tonnes de céréales et 39 500 tonnes de légumes et fruits produits; accroître les revenus des ménages et communautés avec plus 29 980 animaux placés dans plus de 9970 familles et plus de 13 milliards FCFA de ventes réalisées par les producteurs (légumes, céréales et autres produits). Il a fait émerger un secteur privé local en facilitant l’accès des ménages et producteurs aux informations, services, produits agricoles et nutritionnels avec plus de 3,2 milliards FCFA de chiffre d’affaires à ce jour", a poursuivi Karl Rosenberg.






Selon Abdoulaye Ka, coordonnateur de la cellule de lutte contre la malnutrition (Clm), le projet Yaajende a laissé un capital d'expériences à l'efficacité prouvée. "La clôture du projet intervient dans un contexte où l'Etat du Sénégal veut institutionnaliser la nutrition", a dit Abdoulaye Ka.
 
LA REDACTION DE DAKARFLASH
 

Dakarflash6



Nouveau commentaire :