Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Ansoumana Dione : "Pas d’émergence, si l’état de santé mentale de ses populations n’est pas au beau fixe"


Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 31 Octobre 2017 || 40 partages || 0 commentaires

 

À l’occasion de la Journée mondiale de la santé mentale, l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (Assamm) était face à la presse ce mardi matin pour encore dénoncer les conditions des malades mentaux au Sénégal. 

« En vérité, aucun pays au monde ne peut atteindre même l’émergence, si l’état de santé mentale de ses populations n’est pas au beau fixe. Et, pour cela, une bonne éducation de sa jeunesse est indispensable, sans oublier l’alimentation, l’environnement et les conditions sanitaires, entre autres, qui doivent déterminer son existence« ,  rappelle Ansoumana Dione.

Poursuivant, le président de l’Assamm invite le président Macky Sall à apporter sa contribution pour que d’ici à la fin du mois de décembre 2018, pour que l’épineux problème des malades mentaux errant dans toute la région de Dakar, soit définitivement résolu. 

Ce n’est pas fini, selon Assoumana Dione , il va falloir aussi impérativement que l’autorité sanitaire apporte des solutions rapides et idoines au manque de médicaments psychotropes que traverse notre pays depuis plusieurs mois maintenant. 

Toutefois,  M. Dione interpelle le ministre de la Santé et de l’Action Sociale,  Adoulaye Diouf Sarr  sur la restitution du siège de l’ASSAMM, construit à Kaolack. 

 » Nous voulons que le ministère de la Santé nous restitue notre siège construit à Kaolack en 2004 par le régime précédent, transformé à notre grande surprise, depuis 2013, en un poulailler au vrai sens du terme, au détriment de ces malades mentaux errants qui meurent, un à un, tels des animaux, sans aucune assistance, en pleine rue, comme c’est le cas dernièrement à Rufisque, ce dimanche », dit-il.


DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >