Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Anticipées de Philosophie: Ce qui était attendu des candidats


Pour les épreuves anticipées de philosophie, trois sujets de réflexion étaient proposés, au choix, aux candidats au baccalauréat. Il s’agit de deux dissertations et d’un sujet de commentaire. Seneweb a rencontré le président des jurys 1067 et 1068, au centre d’examen des cours privées de Saldia, Mbaye Guèye, professeur de philosophie, qui a accepté de décortiquer les sujets.

Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 7 Juin 2017 || 614 partages || 0 commentaires

Anticipées de Philosophie: Ce qui était attendu des candidats
 

Selon lui, le sujet 1 intitulé «La connaissance conduit-elle nécessairement à la liberté?» parle de “la relation entre la connaissance et la liberté”. L’autre sujet de dissertation, intitulé “lorsque le philosophe se contente d’analyser les traditions de sa société, il refuse de faire face aux défis actuels du monde”, aborde, selon lui, la philosophie et les relations avec les différentes traditions de la société. Le troisième sujet est un commentaire d’un texte du philosophe Alain.

«Nous voyons que le sujet numéro un est le plus abordable. Parce que c’est un sujet d’actualité qui convoque des termes comme la connaissance et la liberté. Normalement, une personne cultivée pourrait donner son point de vue en y mettant les différentes parties», explique Mbaye Guèye, président de Jury, par ailleurs professeur de philosophie.

 

« Le sujet numéro deux (2) demande à l’élève de faire une analyse des différentes traditions de sa société, de voir les traditions qui sont en phase avec le monde moderne. Des traditions qui peuvent aider l’homme moderne à pouvoir faire face aux défis posés par les différents problèmes par l’ouverture, la globalisation et d’autres problèmes de la vie», explique-t-il.

Par rapport au commentaire du texte d’Alain, le président des jurys 1067 et 1068 affirme qu’il “traite d’égalité et de démocratie”. “C’est aussi un sujet qui est très abordable puisque l’élève est cerné par les dimensions de la réflexion philosophique, à savoir comment on pourrait être en phase, d’une partie, avec la démocratie et, d’autre part, avec l’égalité, mais aussi avec la liberté. Ici, on invite l’élève à pouvoir faire une analyse exhaustive de ce que c’est la démocratie et l’égalité et d’autre part entre l’égalité et la liberté», ajoute-t-il.

Selon lui, «un l’élève normal et régulier ne devrait pas avoir de problème à pouvoir gérer et traiter de manière adéquate ces sujets. Nous avons des sujets très abordables voire très faciles. Pour un élève qui parle français, je ne vois pas d’expression qui pourrait lui causer de problème. On peut même dire que cette année les l’élèves ont de la baraka avec les sujets qui leur sont proposés», confie Mbaye Guèye, président des Jurys 1067 et 1068.


Dakarflash6



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 23 Novembre 2017 - 09:55 Youssou Ndour à l'ambassade du Japon ce vendredi

Jeudi 23 Novembre 2017 - 09:20 Double revers pour Khalifa Sall