Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Après avoir purgé sa peine au Sénégal : le caïd Jonh Obi expulsé du territoire national


Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 13 Juillet 2016 || 618 Partages

Après avoir purgé sa peine au Sénégal : le caïd Jonh Obi expulsé du territoire national
John Eze Obi est libre. Le Nigérian qui a purgé le reste de ses peines à Saint-Louis, a quitté la Mac depuis plus d’une semaine. Il a été acheminé hier à Dakar d’où il sera expulsé vers son pays d’origine. 

C’est dans un blue-jean surmonté d’un tee-shirt jaune, le chapeau bien vissé sur la tête, que le célèbre pensionnaire de la Maison d’arrêt et de correction (Mac) a quitté les locaux du commissariat central de l’arrondissement de l’Île de Saint-Louis vers  07H30 du matin. John Eze Obi a recouvré la liberté depuis environ deux semaines. Mais il était encore, jusqu’à hier matin, en sol saint-louisien. Depuis sa libération, il était gardé dans les locaux dudit commissariat, sur demande des responsables de la Mac et la Brigade mobile de sûreté (Bms), en attendant les formalités d’usage pour son acheminement vers Dakar. Son expédition qui s’est faite dans la plus grande discrétion, a échappé à plus d’un, même à son épouse qui s’est pointée à 9 heures, comme à l’accoutumée, pour lui apporter le petit-déjeuner. Obi a quitté la vieille ville, convoyé par un élément de la Bms et deux policiers du corps urbain du commissariat central.

Le Nigérian de 56 ans devra quitter le territoire national, en exécution à l’arrêté ministériel signé le 08 juillet dernier par le ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique, prononçant son expulsion. L’ex-détenu de la Mac de Liberté 6 est également interdit de séjour sur le territoire sénégalais pendant 5 ans. Il sera expulsé selon les modalités qui seront définies par la Direction de la Police des étrangers et de titre de voyage de Dakar.

Obi sur qui pesaient deux condamnations pour des faits de trafic international de drogue et blanchiment, a purgé une partie de ses peines à la prison de Liberté 6. Le caïd avait, par la suite, été transféré à la Mac de Saint-Louis, en 2010, après les scandales qui avaient irrité ses codétenus. Il a été, une nouvelle fois, cité dans une nébuleuse affaire d’association de malfaiteurs et corruption, il avait comparu en novembre 2015 avec son co-inculpé, l’ancien régisseur adjoint de ce lieu de privation, Cheikh Diop, qui a finalement été relaxé. Obi avait pris six (6) mois.


DakarFlash3



Nouveau commentaire :