Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Arts martiaux- Créée depuis 6 mois : L'Aspocam pour unifier les Budokas


Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 4 Janvier 2016 || 8 Partages

Unifier les arts martiaux pour leur permettre de se développer, c'est le sens, selon son président El Hadji Moussa Dia, qu'il faut donner à la création de l'Association sénégalaise des sports de combat et arts martiaux (Aspocam). 

«Je pense qu’au Sénégal, le problème des arts martiaux c’est qu’on a une multitude de Fédérations. On devrait donc se retrouver autour de l’essentiel. Et il n’y a pas meilleur moyen de regrouper la famille des Budokas que de créer cette association», a indiqué hier le président de l’Aspocam au cours de la 2e session de formation organisée par ladite association à l’intention de ses membres. «Nous avons le Nanbudo, l’Aïkido, le Taek­wondo… et toutes les autres disciplines qui se sont retrouvées dans cette association», ajoute M. Dia, ancien président de la Fédération sénégalaise de judo.

Créée il y a six mois de cela, l’Aspocam n’est pas venue pour combattre les Fédérations, selon son président, même si des difficultés sont notées au sein de certaines entités, reconnaît El Hadji Dia dont le rêve est de voir les arts martiaux regroupés en Confédération com­me cela se fait dans certains pays.

Mieux l’une des volontés qui l’anime, à l’en croire, est de faire en sorte que les arts puissent être pratiqués dans les autres localités les plus reculées du Sénégal. «Vous allez par exemple à Kédougou, il n’y a pas le judo là-bas. Je pense qu’avec nos partenaires, nous chercherons à développer le judo et d’autres disciplines dans les autres régions du Sénégal», promet  El Hadji Dia.

Qui déplore le fait que malgré leurs performances, les sports de combat nagent dans des difficultés sur  le plan financier. 

Présentant ses meilleurs vœux aux sportifs en général et à la famille Budoka en particulier, l’ancien président de la Fédération de judo annonce que l’Aspocam se rend dimanche prochain à Louga pour l’inauguration d’un complexe sportif d’un coût de 200 millions Cfa. El Hadji Dia de révéler que son association travaille pour la reconversion d’anciens Budokas par la mise en place d’un Gie.

 
wiwsport

DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 18:27 Mame Biram Diouf reconverti à un poste surprenant

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:42 Blessure: Diao K. Baldé au régime spécial