Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Assemblée nationale : Fada face à l'équation du remplacement des députés démissionnaires


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 22 Octobre 2015 || 63 Partages

Assemblée nationale : Fada face à l'équation du remplacement des députés démissionnaires
La prochaine séance plénière de l’Assemblée nationale réunit toutes les conditions pour être houleuse. La poussée de fièvre sera surtout observée du côté des députés libéraux qui viennent de lancer un défi au président de l’institution Moustapha Niasse. En effet,  les lettres qu’il a reçues de six des onze députés membres du groupe parlementaire des Libéraux et démocrates ne devraient pas rester sans suite. A l’ouverture de la prochaine plénière, Niasse devra en faire lecture à l’Assemblée nationale. Ceci étant fait, les auteurs de ces correspondances  seront considérés comme démissionnaires de leur groupe. 

A l’occasion, ils pourraient être appelés à s’expliquer devant leurs collègues pour préciser leur choix.  S’ils confirment leur non-appartenance au groupe dirigé par Modou Diagne Fada, ce dernier devra se résoudre à leur trouver des remplaçants, au minimum cinq, s’il souhaite continuer à siéger au Bureau  de l’Assemblée nationale en qualité de président de groupe parlementaire. Dans sa nouvelle liste, Modou Diagne Fada a déjà enregistré le soutien de deux non-inscrits que sont Khadim Thioune et Demba Diop  Sy. Il lui reviendra de trouver trois autres parlementaires  pour présenter les dix requis pour  conserver un groupe qui existait avant la modification du Règlement intérieur intervenue au mois de juillet passé. Ceci est d’autant plus obligatoire que Fada ne compte désormais que cinq députés derrière lui  du fait de la démission de Me Ousmane Ngom. 
  
Le cas d’école Rewmi 
 A défaut, l’Assemblée constatera la mort du groupe des Libéraux et démocrates. A partir de  ce moment, il sera loisible au  camp de la majorité, représenté par Benno Bokk yaakaar, d’accaparer le Bureau et la tête des commissions techniques.  Le cas du parti Rewmi fait encore école. Lors de la rentrée parlementaire 2013, les députés membres de ce parti ont échoué à créer un groupe parlementaire, car un des leurs, Mariama Diallo, a fait défection  le jour de l’ouverture de la plénière. En 2014, un autre député rewmiste, en l’occurrence Oumar Sarr, a choisi de faire échouer le projet de constitution d’un nouveau groupe que devait diriger Mamadou Diop Decroix. Dans tous les cas, la prochaine  séance ouverte  aux 150 députés et au public ne saurait tarder,  en ce sens que plusieurs projets de loi pour lesquels le chef de l’Etat a choisi la procédure d’urgence, sont arrivés à l’Assemblée nationale. 

DakarFlash3




1.Posté par maya massage intégrale le 22/10/2015 20:11
salut, je vous convies a venir découvrir mes mains de fée.
je vous transporterai dans l’univers secret du massage.
satisfaction assuré
je comblerai vos attentes les plus fou!!!
(villa entière)
faites le 77 181 19 99 ou au 77 857 19 54

Nouveau commentaire :