Menu
DakarFlash
DakarFlash.com


Assemblée nationale: Une coupure de courant et un problème d’onduleur perturbent les travaux


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 30 Juin 2017 || 288 partages || 0 commentaires

 

Eh oui, l’Assemblée nationale, la plus prestigieuse institution du pays après le Palais, n’a pas pu travailler correctement hier à cause d’une panne technique. Pendant que Cheikh Omar Sy, rapporteur de la Commission de l’économie générale, des finances, du plan et de la coopération économique lisait le « Document Introductif au débat d’orientation budgétaire 2017 », une coupure de courant s’est produite. Mais alors que l’on croyait que ce n’était qu’une question de secondes, parce que, naturellement, le groupe électrogène aller prendre le relais, l’attente sera finalement très longue. Dans la salle, les lampes étaient allumées, mais les micros ne fonctionnaient pas. Conséquences : les gens sont restés à se tourner les pouces, attendant sagement qu’un technicien les délivre du mal. Il fallait voir d’ailleurs le président Moustapha Niasse avec son «niangal habituel». Les ministres Amadou Bâ et Birima Mangara, ainsi que leurs collaborateurs étaient sagement assis dans leur petit coin selon le journal Les Echos. C’est seulement la voix de Moustapha Diakhaté que l’on entendait de temps à autre ou celle de Boubacar Biaye, le député de Sédhiou.

 

Un problème d’onduleur source du mal

Les députés attendront un bon moment (presque 15 mn) avant que Niasse explique enfin que c’est un problème d’onduleur que les techniciens étaient en train de s’affairer à solutionner. Quelques minutes après son explication, le courant était revenu et les micros de nouveau fonctionnels. Mais pas pour longtemps. Et Niasse depuis son fauteuil de s’expliquer encore, en ces termes : «Nous sommes dans un débat parlementaire et les débats parlementaires doivent toujours être enregistrés. C’est pour des siècles et des siècles. C’est un blocage donc d’origine légale». Allez savoir ce que cela veut dire… Finalement le problème a été résolu et les travaux se sont poursuivis. En outre, la session qui devait démarrer à 9h a pris un gros retard, ne débutant qu’à12h 40 mn.


Dakarflash6



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 26 Juillet 2017 - 20:48 Processus électoral, ils ont échoué partout