Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Attentat à la pudeur avec violence à Darou Mousty : Cinq gaillards tentent de violer une dame sous les yeux de son époux


Accusés d’avoir tenté de violer une dame sous les yeux de son mari, les prévenus Modou Thiam et Modou Touré, ont plaidé coupable, refusant toutefois de balancer trois de leurs acolytes en cavale. Ils sont accusés d’avoir tenté de violer une dame devant son mari. Les faits remontent au 24 mai dernier et ont eu lieu à Darou Mousty.

Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 16 Juin 2016 || 1088 Partages

Attentat à la pudeur avec violence à Darou Mousty : Cinq gaillards tentent de violer une dame sous les yeux de son époux
Modou Thiam (20 ans) et son ami Modou Touré (19 ans), tous domiciliés à Touba, risquent de passer une année dans les liens de la détention. Ces deux jeunes, mis aux arrêts  dans la nuit du 24 mai dernier à Darou Mousty, ont été attraits hier devant la barre du tribunal de grande instance de Louga pour répondre du chef d’inculpation d’attentat à la pudeur avec violence. Les faits qui leur ont valu cette comparution devant cette juridiction remontent au Magal de la deuxième capitale du Mouridisme. Cette nuit-là, les deux amis, en compagnie de 3 autres camarades (non dénoncés), ont décidé de rendre  visite à une connaissance vivant dans un quartier périphérique. Arrivés à un endroit désert et mal éclairé, les 5 jeunes qui devisaient tranquillement, ont aperçu une voiture garée dans la pénombre. Ils  se sont dirigés vers ledit véhicule et ont remarqué qu’un couple était à l’intérieur. Un membre du groupe les a interpellés vertement : «Qu’est-ce que vous faites ici à cette heure ? Les gens sont venus à Darou Mousty pour célébrer le Magal et vous, vous transgressez les recommandations de la ville religieuse». Avant que le mari, O. Mbaye, ne place un mot, Modou Thiam, a tiré la femme de la voiture pour la jeter violemment dehors. Puis, la bande a traîné la pauvre femme sur une distance de plus de 10 mètres, sous le regard impuissant de son mari. Là, ils ont ôté son dessous. Au moment où ils s’apprêteraient à passer l’acte, l’époux, qui ne pouvait plus  se contrôler, a déployé toute son énergie, en bousculant les violeurs, permettant à sa dame F. L, de s’échapper, laissant sur place O. Mb et les assaillants. Au lieu de battre en retraite, ils se sont mis à narguer le mari, qui avait perdu dans la bousculade un téléphone de marque. Mais au moment où ils s’y attendaient le moins, la pauvre dame est revenue sur les lieux en compagnie d’une femme nommée Yaye Fall, dans le but de porter assistance à son mari. Dès qu’elle arrive à hauteur de la bande qui n’avait pas encore bougé d’un iota, «Yaye Fall» a menacé d’appeler les «Baye Fall», à la rescousse. Quatre parmi les membres du groupe ont pris la fuite, laissant Modou Thiam sur place.  Conduit dans les locaux de la gendarmerie, il y sera rejoint plus tard par Modou Touré, lequel  a prétexté qu’il était parti à la recherche des 3 jeunes fuyards,  à qui il impute la responsabilité de cet «attentat à la pudeur avec violence». Interrogés, les deux mis en cause ont nié les faits, soutenant qu’ils se sont rendus sur les lieux pour secourir la dame, qui avait demandé de l’aide, mais que malheureusement les 3 violeurs ont pris la fuite. Déférés au parquet de Louga le 27 mai dernier, les deux amis ont été jugés hier, au tribunal de grande instance de Louga. Ils ont réitéré leurs dénégations sans convaincre le parquet, qui a requis 2 ans, dont un an ferme. La défense assurée par Me  Moustapha Diop, a plaidé la relaxe pure et simple, arguant que le dossier est truffé de contradictions et est dépourvu de preuves.  Le verdict sera connu le 29 juin prochain.

iGfm

Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 08:31 Revue De Presse du 08 Décembre 2016 - Zik fm