Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Attentats à Paris: «On commence», le dernier SMS envoyé à un kamikaze du Bataclan


Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 18 Novembre 2015 || 36 Partages

Attentats à Paris: «On commence», le dernier SMS envoyé à un kamikaze du Bataclan

C’est un portable découvert dans une poubelle à proximité du Bataclan à Paris qui a parlé. Les enquêteurs ont réussi à prouver qu’il appartenait bien à l’un des kamikazes de la salle de concert, même s’ils ne savent pas précisément lequel. Dans l’historique des textos, un ultime message les intrigue particulièrement : « On est parti. On commence », reçu à 21h42.

Révélé par Mediapart, cet échange accrédite la thèse d’une éventuelle coordination extérieure des attentats de Paris, qui ont tué 129 personnes et en ont blessé 352,vendredi dernier. Par ailleurs, un plan détaillé du Bataclan a été retrouvé dans le même téléphone. Cet élément pourrait confirmer la préparation méthodique de l’attaque terroriste.

Pour l’instant, la police n’est pas en mesure d’affirmer qui est précisément le coordinateur des attentats. L’assaut de Saint-Denis mercredi matin, visait entre autres Abdelhamid Abaaoud, un djihadiste belge de 28 ans soupçonné d’être l’instigateur des attaques. Il pourrait aussi s’agir de Salah Abdeslam, toujours en visé par un mandat d’arrêt international. Ou existe-t-il un autre terroriste dans la nature ?

On aurait cru des morts-vivants, comme s’ils étaient drogués

L’idée d’une coordination extérieure de la tuerie du Bataclan est également accréditée par le témoignage d’un client du restaurant Cellar (XIe arrondissement de Paris), dans Le Figaro. Celui-ci aurait vu les terroristes se garer dans une Polo noire immatriculée en Belgique, un véhicule identifié comme étant celui des terroristes.

« Je suis allé les voir pour leur dire qu’ils étaient mal garés. Ils n’ont pas ouvert la fenêtre et m’ont regardé méchamment. On aurait cru des morts-vivants, comme s’ils étaient drogués. J’ai bien vu le visage du conducteur et celui du passager car ils ont commencé à tapoter sur leur smartphone, ce qui a fait que cela éclairait leur visage. C’est le passager qui a commencé à utiliser son portable », indique ce témoin. Ces propos confirmeraient l’existence des échanges par SMS entre les kamikazes et un éventuel donneur d’ordre.

 20minutes.fr


DakarFlash3



Nouveau commentaire :