Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Attouchements sexuels dans les bus: Les pervers envahissent les transports


Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 19 Septembre 2016 || 1253 Partages

Attouchements sexuels dans les bus: Les pervers envahissent les transports

Les bus sont devenus des lieux de débauche. Ce n’est point exagéré de le dire. Il ne se passe pas un jour sans qu’un scandale, une bagarre, n’éclate en plein bus en milieu de trajet. La scène est à la limite devenue banale. Les filles accusent les hommes. Vice versa. Reportage…

1h Pétantes. Le soleil darde ses rayons incandescents sur Dakar. La population est en pleine activité. Le transport en commun bat son plein. Difficile de trouver un bus aéré. En réalité cela ne semble pas être la prédilection de certains passagers ou passagères. Dans la ligne n° 29 à destination de Petersen, le véhicule est plein comme un œuf. Les discussions vont bon train. Ce tohu-bohu peut à tout moment être perturbé par une bagarre ou des empoignades verbales. Une dame ou une fille va se plaindre d’«attouchement sexuel».

La question des attouchements sexuels fait délier les langues. Les passagers admettent que c’est monnaie courante dans les transports. Certaines lignes sont les indexés. Il s’agit de 29, 36 et le 42.

«J’ai été victime de ce phénomène. Les hommes n’ont pas de scrupules. On a l’impression qu’ils n’ont pas de petites sœurs ou de maman à la maison. Ils prennent leur temps et guettent le moment où le bus est plein à craquer pour passer à l’acte”, rouspète une jeune fille, la vingtaine bien sonnée. Ne voulant pas décliner son identité, elle raconte la scène comme ça se passe généralement: “Ils commencent par tâter le terrain. De petits attouchements avant de se laisser tomber sur vous. Et la, ils ne basculent sur vous et profitent des mouvements du car”.

La jeune fille très remontée décrie un acte ignoble. Elle accuse les hommes qui selon elle, sont les principaux fautifs. “Ils doivent avoir un peu de retenue et de scrupules”.

 

Un avis largement battu en brèche par un monsieur que nous avons rencontré dans une autre ligne. Baba Dia bien bâti dans son Lacoste jaune et un pantalon marron, il déclare tout de go: “au contraire”. Lui, il pointe du doigt les accoutrements osés, désinvoltes des jeunes filles. Il persiste et signe: “ce sont les filles qui provoquent et prennent du plaisir et après elle crie au voleur”. Baba Dia a estimé que  “chaque milieu à un habillement  adéquat”.

Le monsieur de revenir à la charge: “elles mettent en valeur leur corps, leur forme avec un port vestimentaire très sexy qui ne laisse personne indifférent. Avec un tel habillement, on ne peut pas ne pas se faire agresser. Après tout, un homme reste un homme”.

Un receveur, qui normalement devrait occuper le rôle d’arbitre affirme que le phénomène est récurrent. Aliou Diop d’affirmer: “Il y a certains hommes qui ne montent dans les bus que pour se coltiner les filles. Nous avons été témoin de toute sorte de scandale qui parfois même atterrissent à la police ou à la gendarmerie. J’en déduis qu’ils sont malades parce qu’un homme sain d’esprit ne se comporte pas ainsi surtout dans un lieu public».

Pressafrik


Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >