Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



BAD : Lusaka accueille les Assemblées annuelles


Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 24 Mai 2016 || 22 Partages

BAD : Lusaka accueille les Assemblées annuelles
La capitale de la République de Zambie, Lusaka, accueille, à compter de ce lundi 23 mai 2016, les Assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (BAD), dont le thème central est «Énergie et changement climatique». Quelque 5 000 participants sont attendus pour des travaux sur une semaine.
Le président Akinwumi Adesina déroule sa feuille de route. L’assemblée annuelle de l’institution, ouverte ce lundi au Centre international de conférence Mulungushi, constitue une première pour le Nigérian qui a succédé en mai dernier au Rwandais Donald Kaberuka.

 

Cette année, ce raout périodique de la BAD est placé sous le thème «Énergie et changement climatique». Un sujet qui portera sur l’une des «cinq grandes priorités» de la banque, notamment «Éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie».

 

56 milliards de dollars pour l’énergie.

 

Ce thème, d’une importance capitale pour les défis énergétiques du continent, a fait dire au cours de la conférence de presse inaugurale, ce lundi, au président de la Banque africaine de développement que « le grand challenge de l’institution est celui de relever le défi énergétique » . Dans ce domaine, la banque a mobilisé la bagatelle de 12 milliards de dollars et vient de décaisser près de 56 milliards de dollars pour booster ce secteur stratégique, levier d’une croissance économique africaine inclusive. Selon Akinwumi Adesina, la BAD a pris l’engagement de discuter avec les chefs d’État africains et le secteur privé africain pour surmonter les écueils.

 

Le mégaprojet Inga 3, d’une capacité de production de 44 000 MW en orbite, va sans doute régler une grande partie de la question de l’approvisionnement correct et continu en énergie des pays de la région centrale. Avec un défi de stabilité politique en état d’amélioration, ces États concernés directement par Inga 3 devront gagner des points de croissance. Le modèle proposé par la Banque africaine de développement est le financement à travers les obligations d’achat d’électricité pour l’interconnexion des États et le transport de l’électricité. «On est prêts à lancer l’opération d’achat d’obligations d’électricité, mais il nous faut régler d’abord la question de la régulation du secteur de l’électricité avant d’entrer dans la phase des levées de fonds», a affirmé Adesina. La BAD est aussi engagée dans le financement des investissements massifs d’infrastructures (développement des ports et corridors transnationaux dans la région de l’Afrique du Centre).

igfm


DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >