Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Babacar Gaye, porte-parole du PDS « si Franck Timis est un homme courageux, il n’a qu’à venir au Sénégal »


Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 10 Octobre 2016 || 328 Partages

Le porte-parole du Parti démocratique sénégalais (Pds) a été samedi dernier, l’invité du Grand Oral. Sur les ondes de la 97.5 Rewmi FM, Babacar Gaye est revenu longuement sur la sortie de Franck Timis et l’affaire Petro Tim. Selon lui, Franck Timis n’a qu’à venir au Sénégal et répondre déjà de la plainte qui est en préparation contre lui et contre toutes les personnes et tous les acteurs autour de cette affaire de pétrole. 
« Dans la forme, j’estime que la presse nationale devrait avoir plus de respect pour nos concitoyens. Franck Timis est à la croisée des chemins du point de vue de la gestion nébuleuse de nos ressources publiques. Je ne comprends pas, là où le débat n’est pas approfondi en interne pour qu’on puisse avoir les bons éléments avec les acteurs qui sont vivants et qui sont sur le territoire national, qu’on ouvre nos colonnes à quelqu’un qui est un repris de justice. Quelqu’un qui a été arrêté pour trafic de drogue et qui, aujourd’hui, créé des sociétés offshores partout pour cacher ses affaires. Qu’on lui ouvre des colonnes de journaux et qu’il insulte les Sénégalais. A la limite, c’est comme ça que je le comprends et je m’en désole, mais je pense qu’il ne perd rien pour attendre. 

De toute façon, le Sénégal n’a pas affaire avec lui personnellement parce que nous pensons que c’est un homme d’affaires. Comme pour l’essentiel de ces hommes d’affaires, il y’a une pratique qui ne me semble pas être toujours une pratique d’éthique. Mais ce qui nous concerne c’est le Sénégal. Les personnes que nous avons élus, que nous avons choisis pour diriger notre pays, c’est à eux de nous rendre compte. Pour nous, le cas de Franck Timis en tant que personne, ne compte pour rien ».

 ‘’Franck Timis a créé des sociétés … boîtes à lettre’’

« Quand Franck Timis se permet de menacer les Sénégalais, de faire dans la bravade et de mentir, je ne pense pas qu’il soit bon pour notre société, pour nos jeunes, pour la classe politique, pour nos hommes d’affaires nationaux qui auraient pu faire autant que lui dans ce domaine. Car, il n’a fait que créer des sociétés qui sont des boîtes à lettres, c’est-à-dire pour transmettre des courriers, pour faire de l’intermédiation. 

Les hommes d’affaires sénégalais sont capables d’aller chercher de grands entrepreneurs connus dans le monde, qui gèrent dans la transparence, qui sont cotés en bourse, qui sont dans des pays où la magouille n’est pas possible pour pouvoir aller en coopération dans l’exploitation de notre pétrole. Je pense que parler des Sénégalais de cette façon, y compris Karim Wade, je considère cela comme une offense. 

Je pense que les Sénégalais avec moi ne peuvent pas accorder de crédit à Franck Timis parce que ça fait quand même presque trois ans que l’on agite cette affaire Petro Tim. Vous ne l’avez pas entendu parler. Il a fallu que l’opposition, unie autour de « Mankoo Wattu Senegaal », compte engager une procédure contre tous les acteurs de cette nébuleuse pétrolière, que Franck Timis sorte de son mutisme pour menacer, pour déballer et à la limite penser que le Sénégal est un eldorado pour des roumano-australiens bannis partout pour faire ses affaires et peut-être nous pomper notre pétrole. Nous ne l’accepterons pas ».

‘’Si le procureur fait bien son travail, Franck Timis ne retournera pas en Angleterre’’

 «J’en ris. J’attends bien que Franck Timis arrive au Sénégal et si le procureur fait bien son travail, il ne retournera pas en Angleterre. C’est quelqu’un qui est au cœur d’une affaire et je ne vois pas pourquoi on ne devrait pas ouvrir une information judiciaire concernant l’affaire Petro Tim. Concernant Franck Timis lui-même, pour voir en quoi il serait propre ou entaché de pétrole, moi je pense que c’est sur cette question qu’il faut insister mais porter plainte contre des Sénégalais en Angleterre, ça sert à quoi ?

La compétence internationale a des limites, il faudrait que ces Sénégalais soient en Angleterre pour qu’on puisse les appréhender pour ensuite mener des enquêtes contre ces personnes-là. En attendant, si Franck Timis est un homme courageux, il n’a qu’à venir au Sénégal et répondre déjà de la plainte qui est en préparation contre lui et contre toutes les personnes et tous les acteurs autour de cette affaire de pétrole ».

 Vous avez dit ‘’trafic d’influence et délit d’initié’’

« Sur l’affaire Petro Tim, il faut retenir au moins deux choses. Il y a du trafic d’influence, mais il y a aussi un délit d’initié. Je pourrais même ajouter qu’il pourrait y avoir des conflits d’intérêt. Il y a un élément important dans cette affaire sur lequel on n’insiste pas beaucoup. C’est l’implication de l’ancien directeur général de Petrosen, Djibril Kanouté, dans la création de la société African Pétrolium le 4 janvier 2012, après qu’il a été limogé. Bizarrement, quand l’affaire dite Petro Tim a pris l’ampleur ces dernières semaines, le site de l’Apix a effacé le nom de Djibril Kanouté des statuts de African Petroleum. Comme l’Apix a effacé le nom d’Aliou Sall des statuts de Petro Tim Sénégal SAU dont il était le gérant. Je vais vous dire comment ils ont procédé.

Franck Timis en réalité ment parce qu’il dit que Aliou Sall, de 2010 à 2012, était un agent de Petro Asia. Ce n’est pas possible parce que Petro Asia a été créé le 11 juillet 2012 aux îles Caïmans. Comment on peut être employé d’une société qui n’existe pas. C’est son premier mensonge. Franck Timis avait commis aussi Djibril Kanouté pour créer Africain Petroleum Sénégal parce qu’African Petroleum Limited existe. Djibril Kanouté m’a personnellement contacté pour qu’il convainc Karim Wade à signer la convention ».

 Pourquoi Karim Wade ne voulait pas signer la convention

« Karim n’a pas signé parce qu’il ne voulait pas accepter que le Sénégal ait 10% sur les possibilités de ressource que conféraient ces deux blocs (…). Il y a collision parce que Djibril Kanouté a créé African Pétroleum limited le 4 janvier 2012 et le siège social de l’entreprise c’est l’immeuble 2K Plazza suite B2 sur la route méridien Almadies.

L’objet était recherche pétrolière et autres, avec un capital de 10 millions. Sept (7) mois après, c’est-à-dire le 9 juillet 2012 après l’arrivée de Macky Sall au pouvoir, dans le même sillage, on a créé Petro Tim SAU de Aliou Sall avec le même capital, le même objet social et le même donneur d’ordre, c’est-à-dire Franck Timis (…). 

Qui est-ce qu’aurait pu se passer ? Quand Djibril Kanouté a quitté Pétrosen, il a dit j’ai à disposition des informations me permettant d’être en relation avec des hommes d’affaire. Ce que je considère comme étant un délit d’initié. Mais quand on a perdu le pouvoir en mars 2012, les données ont changé. Djibril Kanouté ne pouvait plus bénéficier du soutien qu’il espérait des gens autour de Me Abdoulaye Wade. Franck Timis avait besoin, comme il le dit, d’un porteur de lettres, c’est-à-dire quelqu’un qui l’introduit dans le nouveau pouvoir. Pourquoi on a évolué de African Petroleum à Petro Tim SAU ?

Qui est-ce qu’on cache ? Pourquoi ne pouvait-on pas continuer à travailler avec Kanouté tout en laissant Aliou Sall s’il avait les moyens d’introduire davantage ou d’être le facteur de Franck Timis, mais auprès de qui ? Auprès de quelle structure il envoyait des courriers ?

Auprès de qui il était porteur de demande d’agrément ? C’est une question à laquelle il faut donner une réponse. Pourquoi Aliou Sall ? Est-ce que c’est parce qu’il est le frère du Président de la République que des garanties étaient largement données pour qu’enfin le Président Macky Sall prenne un décret au mois de juillet pour valider la convention Petro Tim SAU et Pétrosen ? ».

DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >