Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Bagarre entre coépouses – Pour une histoire de petit-déjeuner la «Awo» ébouillante la «niarél»


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 4 Décembre 2015 || 173 Partages

Bagarre entre coépouses – Pour une histoire de petit-déjeuner la «Awo» ébouillante la «niarél»

La dame A. Niang séjourne depuis mercredi dernier, à la prison centrale de Louga, où elle est retenue pour coups et blessures volontaires, ayant entrainé 30 jours d’incapacité temporaire de travail à sa coépouse. Pour une banale histoire de petit-déjeuner, survenue lundi dernier, au village d’Affé Djoffof (Linguère), elles en sont venues aux mains. C’est alors qu’A. Niang a ébouillanté sa coépouse, en déversant sur elle, une marmite remplie d’eau chaude.

Le lundi 30 novembre dernier, alors qu’une bonne partie des  fidèles musulmans ralliaient la cité religieuse de Touba, dans la localité d’Affé Djoloff, (département de Linguère), les membres de la famille Ndiaye s’employaient à séparer la dame A. Niang et sa coépouse Kh. Poumane, qui se crêpaient le chignon. Ces deux dames qui, des mois durant, se regardaient en chiens de faïence, ont cette fois, franchi le rubicond, en se livrant à une épique bagarre, dont les prolongations se joueront devant le tribunal de grande instance de Louga.

Des témoignages recueillis sur place, il s’avère que c’est au petit matin que ces coépouses ont ouvert les hostilités, au moment où la «niarél» (deuxième épouse), Kh. Poumane, s’affairait à préparer le petit-déjeuner. Elle sera rejointe dans la cuisine par la «Awo» (première épouse), A. Niang. N’ayant pas apprécié que sa coépouse prépare le petit-déjeuner, alors que leur belle-mère (en voyage), qui s’en occupait, lui avait demandé de s’y coller, à son absence. D’un ton sec, Kh. Poumane rétorque : «J’ai demandé de l’argent à mon beau-père, pour que les enfants puissent manger avant d’aller à l’école.» Le ton est monté d’un cran et les coépouses qui se sont traitées de tous les noms d’oiseaux, en sont venues aux mains. C’est sur ces entrefaites que la «Awo», s’est emparée d’une marmite remplie d’eau chaude, qu’elle a déversée sur le corps de sa coépouse. Sous l’emprise des brûlures atroces, elle s’est mise à hurler, avant de s’affaler de tout son long. Elle est de suite secourue et acheminée au dispensaire local. Appréciant la gravité des brûlures, les blouses blanches l’ont évacuée à l’hôpital de Touba, où elle bénéficiera de 30 jours d’Incapacité temporaire de travail (Itt).

Pendant ce temps et contre toute attente, A.  Niang s’est présentée aux pandores de la Brigade de Dara Djolof, munie d’un certificat médical attestant de 8 jours et porte plainte contre sa victime. L’enquête ouverte a conduit à son placement en garde à vue.  Au terme de sa détention légale, elle a été déferrée, mercredi dernier, au parquet de Louga.
L'observateur


Dakarflash2




1.Posté par amina le 04/12/2015 21:15
Du nouveau!!! Du nouveau!!! Bess takk chez AMINA dans un endroit calme paradisiaque et surtout l’essentielle qui est la discretion avec de belles masseuses DIPLOMEES et PROFESSIONNELLES a votre disposition alors n’hesitez pas a nous appeler aux 00221 78 136 10 63

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 08:31 Revue De Presse du 08 Décembre 2016 - Zik fm