Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Balla Gaye 2: "La victoire contre Modou Lô ne m’a rien rapporté"


Rédigé par DakarFlash.com, le Dimanche 7 Août 2016 || 1689 Partages

Balla Gaye 2: "La victoire contre Modou Lô ne m’a rien rapporté"

Après être revenu surquelques uns de ses précédents combats, Balla Gaye 2 a parlé, dans cette interview qu’il nous accordée jeudi dernier chez lui, de Modou lô, de ses deux défaites devant Eumeu Sène mais aussi d’un probable autre duel avec Yékini. Entretien

 

Contre Modou lô, vous aviez effectué votre première préparation à l’étranger. Pourquoi ?

C’était un combat capital, très attendu par les amateurs et tous les Sénégalais. C’est pour cette raison que j’ai voyagé pour avoir la force qu’il fallait. Et cela m’avait permis de faire ce que j’avais réaliser au plus vite.

À cette période, jusqu’où étiez-vous prêt à aller pour la lutte ?

Hier comme aujourd’hui, je suis prêt à tout pour la lutte. C’est mon métier et je ne jouerai pas avec. Je n’ai pas autre chose que la lutte. Je l’aime.

Qu’est-ce que la victoire contre Modou lô vous a rapporté ?

Elle ne m’a rien rapporté. Je l’ai battu. C’est tout.

Vous avez enregistré deux défaites contre Eumeu Sène. N’est-il pas votre bête noire ?

Ces deux défaites ne m’affectent pas. Il fut des temps où je gagnais sans conteste et j’étais sur une belle série de victoires. Alors, si Dieu en décide autrement, je ne peux qu’accepter. C’est parce qu’Il m’aime qu’Il me fait traverser ces épreuves. Il (Eumeu) m’a battu à deux reprises. Mais je sais qu’il n’est pas meilleur que moi.

Mais pourquoi il vous bat chaque fois ?

Je ne me l’explique pas. Mais je le jure sur le Coran et je suis persuadé qu’il n’est pas meilleur que moi ni plus fort que lui. Les Sénégalais le savent. Il n’est pas plus fort que moi. Techniquement, il n’est pas meilleur que moi et je suis plus jeune que lui. Mais, on n’échappe pas à son destin. La dernière fois, j’ai perdu à cause de la précipitation. Je voulais lui mener la vie très dure.

Si vous vous retrouvez une troisième fois, est-ce qu’il vous battra ?

Il ne croit pas à cette deuxième victoire. Si on se croise cent fois, il ne croira pas à ses deux succès. Il a dit à la télé qu’affronter Balla Gaye est une lourde charge car ton entourage ne dort plus.

Est-ce qu’il n’a pas réussi à vous atteindre mystiquement ?

Non, je n’y crois pas. La volonté divine existe.

Eumeu Sène estime que vous croiser à nouveau serait une manière de s’en prendre à vous ?

Non, ça on le fait à une personne sans défense. Et ce n’est pas mon cas. Il va bientôt quitter et je serai toujours dans l’arène.

En seulement dix ans de présence dans l’arène, vous avez réussi à décrocher le titre de Roi. Qu’est-ce cela vous a fait ?

Je suis devenu Roi des arènes en moins de dix ans. Une première dans l’arène et cela m’a fait plaisir. Beaucoup même. J’ai fait un bon et très riche parcours. J’ai beaucoup de victoires et peu de
défaites. Il y a des lutteurs qui sont à 11 victoires contre 8 défaites. Si je devais avoir un tel parcours, j’aurais préféré quitter.

À quelle période avez-vous senti que vous pouviez devenir Roi des arènes ?

C’était mon destin. Jeune lutteur, j’avais comme objectif d’être Roi. Et je vous l’avais dit. En ce moment-là, je n’avais même pas livré de grosses affiches. Pourtant, j’y suis arrivé.

Après le titre, il semble vous n’aviez plus d’autre défi à relever…

Non, je suis jeune et il me restait plus de 14 ans de carrière. Quand je décroche une victoire, elle ne m’apporte rien. Je me dis que c’est la volonté divine. Dieu en a décidé ainsi. Donc gagner ne représente rien pour moi.

Alors, de manière claire, êtes-vous prêt à affronter Yékini une deuxième fois ?

Je ne vais pas revenir là-dessus. Considérez que c’est fini diouli toubab. Je l’ai souvent dit et je respecte mes propos.

Il paraît que votre père avait encaissé l’avance de Yékini pour un combat cette saison. le confirmez-vous?

Ce n’est pas le cas. Celui qui vous l’a dit raconte des contrevérités. Mon père n’a jamais pris l’argent de quelqu’un. D’ailleurs, c’est moi qui encaisse.

Donc, vous avez tourné la page Yékini ?

Oui.

Qu’est-ce qui a fait basculer votre carrière ces deux dernières années ?

Balla Gaye 2 a été têtu. C’est cela et rien d’autre. Au lieu de m’abstenir de lutter, j’ai préféré descendre dans l’arène tout en étant malade. Je n’ai rien changé de mes habitudes. Je me dis seulement que cela fait partie de mon destin. Je ne pouvais y échapper. Mais s’il plaît à Dieu, tout ira bien.

lutter avec une maladie, n’est-ce pas sous-estimer votre adversaire Bombardier dont certains disaient qu’il est limité ?

J’ai eu à lutter avec une maladie et gagner. Peut-être que ce sont les maladies qui diffèrent. Sa Thiès s’est blessé avant son combat (contre Siteu). Pourtant, je lui ai demandé de lutter. C’est
une marque de bravoure et de courage.

Mais n’avez-vous pas mis vos supporters dans la tourmente ?

Non, ce n’est pas ça. Mes supporters me connaissent. Certains disent que c’est fini ou autre chose. J’ai tout entendu. Mes supporters savent que dans l’arène, il n’y a pas un lutteur meilleur que moi.

Ils sont dans la tourmente car votre «ennemi» Modou lô dit que vous êtes dans le trou…

Quand on parle de trou, on pense aux morts. Je suis encore vivant. Je rends grâce à Dieu. En lutte, il n’y a pas de trou. Soit on gagne, soit on perd.

Modou lô vous demande de travailler pour revenir. Que lui répondez-vous ?

Je n’ai jamais défié un lutteur. Et nul ne fera comme moi dans l’arène. Aucun lutteur de ma génération n’a terrassé les lutteurs que j’ai battus. Je ne répondrai pas à un lutteur que j’ai battu en quelques secondes.

Ne vous a-t-il pas dépassé en battant Eumeu Sène qui vous a battu deux fois ?

Il a battu Eumeu Sène certes, mais est-ce qu’il a vaincu les adversaires que j’ai terrassés ? Vous vous trompez en vous basant sur cela. Un lutteur que j’ai vaincu en 37s, je ne suis pas son égal et je ne parle pas de lui.

Est-ce que vous allez vous croiser une deuxième fois ?

Je n’en sais rien. Seulement si Dieu le décide.

Est-ce qu’il est dans vos plans ?

Je suis dans ma bulle et je me concentre sur mon travail. Si j’accepte de vous parler, c’est parce que je vous respecte. Ce que je fais me concerne. Il y a un lutteur qui avait dit qu’un tel était dans un trou. Ce dernier est devenu aujourd’hui Roi des arènes. C’est ce que je voulais lui rappeler.

Vous avez fait une saison blanche. Est-ce qu’on peut attendre votre retour la saison prochaine ?

Si je n’ai pas lutté, c’est parce que je l’ai voulu. On m’avait proposé Gris Bordeaux et Modou Lô. Mais j’ai refusé. Si j’étais dans un trou, on ne viendrait pas me contacter. Je reviendrai la saison prochaine ou celle d’après.

Vous n’avez pas encore fini de vous préparer ?

Si je suis prêt, vous me verrez dans l’arène.

Donc, une autre saison blanche n’est pas exclue ?

Je peux rester trois ans sans lutter.

Comment vous vous sentez actuellement ?

Je me sens bien Dieu merci.

Vous retrouvez vos sensations ?

Oui ça va. Je vous dis une chose : Si je reviens, je reprends mon dû (soumanieuwé lima sokhleu mou diot waradiot damakay dieul).

Est-ce que les actes vont suivre ?

Vous me connaissez bien. Mes adversaires savent qui je suis. Et je vous le répéterai plus tard.

Donc Balla Gaye ne pense plus à une défaite ?

C’est vous qui parlez de défaite. Je n’y pense même pas pour le reste de ma carrière. Je ferai comme avant et c’est tout. Il n’y a pas plusieurs solutions.

N’avez-vous pas baissé les bras à un moment ?

Non je n’ai jamais baissé les bras. Tout ce qui m’est arrivé relève de la volonté divine. Je me demande si je serais encore en vie si je continuais à vaincre sans problème. Il y a des combats pour lesquels j’ai traversé de rudes épreuves. Les gens ne vont même pas me croire si j’entre dans les détails. Et cela est valable pour mes deux derniers combats. Je suis un père de famille et je souhaite voir mes enfants grandir. Je ne vais pas m’éterniser là-dessus. Mais sachez que le moment venu, j’irai chercher ce qui me revient.

Vous envisagez de prendre le temps nécessaire pour votre retour ?

Exactement. Je suis jeune et il me reste encore des années dans l’arène. Beaucoup de lutteurs sont proches de la retraite ; ce qui n’est pas mon cas. Je n’ai plus droit à l’erreur. Je dois faire en sorte d’y arriver. Je prie Dieu pour y arriver.

Si vous restez deux ans voire trois sans lutter, ne risquezvous pas de voir les données changer avec la montée en puissance de Sa Thiès et Ama Baldé ?

La lutte a ses réalités. Il faut attendre le moment propice pour faire son entrée. Il fut des temps où les ténors sont restés pendant cinq ou sept ans à lutter entre eux. Je l’ai souvent dit. Ces jeunes lutteurs n’ont pas encore affronté tous ceux de leur génération. Ils doivent faire comme nous avant d’intégrer les VIP. J’ai balisé la voie et c’est ce qui a rendu les autres courageux. Pourtant, ceux qui sont allés se réfugier derrière d’autres manquent encore de courage. Ils ne font que parler (dawlakhou yi ba légui, gnéméwouniou, daniouy wakh rek). J’ai battu un lutteur que personne n’osait affronter. Tyson est mon idole. Pourtant, je l’ai affronté. Pourquoi les autres n’en feraient pas autant ? Je ne citerai pas de nom mais ce sont des bla-bla.

Pour votre retour, on parle de deux adversaires à savoir Modou lô et Gris Bordeaux…

C’est vous qui le dites. Je ne cite aucun adversaire car nous sommes tous des Sénégalais. La lutte est imprévisible. Beaucoup ne croyaient pas que je pouvais être battu. C’est Dieu Qui décide. J’accepte Sa volonté.

Où allez-vous passer les vacances ?

Je n’ai pas de vacances. Je continue mon travail ici. Mes vacances, c’est juste amener mes proches à la Mecque : ma mère, mon père ou ma femme. C’est ce qui me fait plaisir.

Est-ce que vous êtes allé voir lac 2 après sa victoire ?

Je félicite Lac 2 pour sa victoire. C’est celle de tout Guédiawaye. C’est ce qu’on souhaitait.

Qu’est-ce que cette victoire peut lui rapporter ?

Je vous renvoie la question, vous qui êtes journalistes.

Seneplus


Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:35 FC Barcelone - Real Madrid : les compos probables