Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Barthélémy Dias met en garde l'Ums : "Il est temps de parler du je m'en foutisme du procureur de la République"


Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 28 Octobre 2017 || 39 partages || 1 commentaires

Barthélémy Dias met en garde l'Ums : "Il est temps de parler du je m'en foutisme du procureur de la République"
Barthélémy Dias a répondu présent au dernier "vendredi rouge" du nom organisé par le maire Bamba Fall de la Médina et ses partisans pour réclamer la libération du maire de Dakar Khalifa Sall. Celui qui prétend au poste de Secrétaire national du Parti socialiste à la place de Oumane Tanor Dieng a, dans on intervention, appelé l'Union des magistrats du Sénégal (Ums) à intervenir sur la lavée de l'immunité parlementaire agitée par le Procureur de la République ces dernières 48 heures. 

Dias-fils est convaincu que Serigne Bassirou Gueye est en train de ternir l'image des magistrats sénégalais. " J'interpelle l'Union des magistrats du Sénégal. Ils doivent prendre la parole parce que tout magistrat de ce pays doit avoir honte du scénario qui se déroule actuellement. A chaque fois que l'Ums lève la voix, c'est pour revendiquer des intérêts personnels liés à leurs conditions de vie. Et pourtant, un magistrat n'est pas plus important qu'un policier, un militaire ou un enseignant. Donc, aujourd'hui ils doivent prendre la parole et parler du dossier de Khalifa Sall", a-t-il lancé avant de s'attaquer au procureur : 

"Si les magistrats continuent de se taire sur le dossier khalifa Sall, nous allons faire des révélations sur eux et sur l'Ums. Y'en a assez. Il faut que les magistrats parlent du je m'en foutisme du procureur de la République et des autres magistrats qui sont à la Cour suprême et à la Cour d'appel. Ils sont tous à même d'interpréter les textes". 

Barthélémy Dias ira jusqu'à menacer les magistrats de prison pour dit-il assainir leur corporation. Il a également interpellé le bâtonnier de l'Ordre national des avocats sur la lettre des avocats de Khalifa Sall qui dort dans le tiroir du bureau du président de l'Assemblée nationale, afin que ce dernier apporte des réponses sur le respect des droits du maire de Dakar. 


source: Pressafrik

Dakarflash4




1.Posté par mousseul le 28/10/2017 18:07
Il ne faut pas en vouloir au Procureur de la République. Il a peur de mordre la main qui lui donne à manger ! Quand tournera la roue, il filera à l'anglaise.
Le PS et militants et sympathisants doivent continuer de se battre pour la libération inconditionnelle de leur Leader Khalifa SALL.

Nouveau commentaire :