Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Bécaye Mbaye sur la décision du CNG : « Le CNG a commis une erreur »


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 5 Novembre 2015 || 97 Partages

Bécaye Mbaye sur la décision du CNG : « Le CNG a commis une erreur »

Le problème qui se pose sur le combat Bombardier / Balboa, ficelé par Mansour Aw, est que le lutteur suisse, qui n’a jamais fait ses preuves dans l’arène sénégalaise, ait l’opportunité de croiser le roi des arènes au détriment des lutteurs comme Eumeu Sène, Yékini ou encore Gris Bordeaux qui ne cessent de le défier.

Face à cette situation, le CNG a décidé, à travers un communiqué, de poser son veto sur la faisabilité d’un tel combat. Une décision que n’approuve pas les acteurs de la lutte, interrogé par le quotidien le quotidien Sunu Lamb, trouvent que le CNG n’a pas le pouvoir d’annuler ce combat.

« Par principe, je suis avec le CNG. Il a le droit de fouiller et de fouiner pour sauvegarder la lutte. On ne connait pas Rocky Balboa. C’est un lutteur qu’on n’a jamais vu en œuvre. Dans ce cas, le CNG a le droit de douter de son cas », affirme Bécaye Mbaye.

Et d’ajouter : « Il a le droit d’affronter n’importe qui parce qu’il n’y a pas de textes qui l’interdise dans la mesure où c’est un lutteur qui détient la licence du CNG. Par contre, c’est le CNG qui a commis une erreur en délivrant une licence à Rocky Balboa. En plus, le CNG a aussi un problème, s’il interdit le combat pour dire que Bombardier est le roi des arènes, dans ce cas, il doit l’officialiser. Alors qu’ils n’ont cessé de déclarer que le seul roi des arènes qui existe à leur yeux, c’est Manga 2 ».

Khadim Gadiaga, président des lutteurs en activité, est du même avis que Bécaye et argumente : « Il faut recadrer le CNG et arrêter ses dérives. Le CNG n’a jamais accepté le titre de Roi des arènes. Pourquoi venir aujourd’hui dire que Balboa doit faire ses preuves avant de croiser un champion ? Un lutteur qui a une licence peut affronter qui il veut ».

Ngagne Diagne, chroniqueur de lutte, enfonce le clou et explique que « le CNG n’a pas classifié les licences » donc, il ne peut interdire ou annuler ce combat. Il ajoute que le rôle du CNG n’est pas de « définir l’adversaire de Bombardier ».

En attendant la prochaine sortie du CNG de lutte, le débat sur la légitimité de Balboa d’affronter le roi des arènes Bombardier est lancé.

wiwsport


DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >