Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



"Benno Bokk Yakaar" s’est fendu d’une Motion de soutien en faveur du Président Sall : pour sa médiation au Burkina Faso


Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 21 Septembre 2015 || 3 Partages

Il peut compter sur la Coalition présidentielle. En effet, “Benno Bokk Yakaar” a constaté, pour s’en réjouir, les efforts salutaires que le Président de la République, Macky Sall, ne cesse de consentir, depuis la semaine passée, pour une sortie de crise au Burkina Faso. Et ce, suite au putsch dont a été l’objet le Président intérimaire par l’Armée.

A cet effet, la Mouvance présidentielle s’est fendue d’une Motion de soutien au Président de la République et de BBY, Médiateur de la Cedeao en qualité de Président en exercice de cette organisation sous- régionale. Voici l’intégralité de ladite Motion.

Mercredi 17 septembre courant, le Burkina Faso, pays frère du Sénégal, a été, encore une fois, l’objet d’un  coup d’Etat qui a remis en cause la légalité et la légitimité du régime de transition mis en place de manière consensuelle, depuis l’insurrection qui a démis Blaise Compaoré du pouvoir, conformément à la volonté d’une majorité incontestable des Burkinabé.

BBY, à travers son Secrétariat Exécutif Permanent (SEP/BBY), déplore les événements qui se sont passés dans ce pays et condamne le  recours à la violence comme mode d’accès au pouvoir.

Dans ce contexte, le SEP de la coalition BBY se félicite de la mission de médiation entamée par le Président Macky SALL au nom de la CEDEAO, afin de faire revenir  la paix, la sécurité et l’Etat de droit dans ce pays dont le vaillant peuple a déjà tant souffert de la violation de ses droits, au cours de son histoire.

Le SEP de la coalitionBBY,exprime son soutien total aux Présidents MackySall du Sénégal et Yayi Boni du Bénin dans leur travail difficile de médiation qu’ils effectuent à Ouagadougou et encourage les différents acteurs concernés par la crise au Burkina à rétablir immédiatement l’Etat de droit, la sécurité et la paix, gage de développement au Burkina Faso, comme partout ailleurs.

Le retour sans délai à l’ordre républicain  de la manière la plus inclusive qui soit, dans le respect du suffrage du peuple, seul arbitre en définitive, doit être réalisé, en évitant toute effusion de sang et la perte en vies humaines.

Dans cette perspective les dernières nouvelles très rassurantes, laissent espérer que les différents acteurs concernés par cette médiation entendront raison, afin que l’ordre républicain soit restauré et que la paix et la sérénité reviennent définitivement  sur cette partie du territoire africain.

Fait à Dakar le 19 septembre 2015


Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >