Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Bretagne : morte en 1656, inhumée mercredi


Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 26 Septembre 2015 || 28 Partages

Bretagne : morte en 1656, inhumée mercredi

Tonquédec, le 23 septembre. Louise de Quengo de Tonquédec, dont le corps avait été retrouvé en mars sous le couvent des jacobins à Rennes, a été inhumée une nouvelle fois. PhotoPQR/Ouest France/David Ademas

Cérémonie inédite mercredi après-midi à Tonquédec, 1 000 habitants, dans les Côtes-d’Armor, pour les secondes obsèques de Louise de Quengo de Tonquédec, morte en… 1656 à Rennes (Ille-et-Vilaine).

Son sarcophage en plomb avait été retrouvé à Rennes en 2014 sur le chantier de transformation de l’ancien couvent des jacobins en centre de congrès.

Le corps, quasiment intact 358 ans après sa mort, en habits de religieuse comme cela se faisait à l’époque pour les veuves de la noblesse, a surpris les archéologues. Son autopsie, au CHU de Toulouse (Haute-Garonne), a permis de mieux explorer ce qu’était la vie au temps de Louis XIV. Louise de Quengo de Tonquédec, épouse de Toussaint de Perrien, d’une des familles les plus importantes de Bretagne, devait être inhumée à Rennes, selon la volonté des autorités locales.

Les 80 derniers descendants de la famille, eux, plaidaient pour une sépulture à Tonquédec dont le château avait été acheté en 1636 par le frère de Louise, décédée à 60 ans sans enfants.

Après le refus du préfet, le conseil municipal a voté une dérogation à la loi interdisant à une personne extérieure à la commune de prendre sépulture au cimetière local pour que Louise repose pour l’éternité à Tonquédec. Avec l’évêque de Saint-Brieuc et les élus locaux, au son de binious, les descendants ont accompagné hier le cercueil recouvert d’un drap d’hermine, symbole de la Bretagne. Parmi eux, le plus célèbre, Guillaume de Tonquédec, acteur césarisé et héros de la série télévisée « Fais pas ci, fais pas ça ». Les vêtements de Louise, étonnamment préservés, feront l’objet d’une exposition à Rennes et à Tonquédec où on espère susciter un élan touristique.

Le Parisien.sn


 

Dakarflash2



Nouveau commentaire :