Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Burundi / Sénégal du 4 Juin: Rumonge, l'enfer qui attend les Lions


Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 11 Mai 2016 || 13 Partages

Burundi / Sénégal du 4 Juin: Rumonge, l'enfer qui attend les Lions

Le tableau est peint par le 2ème vice-président de la FSF, Abdoulaye Saydou Sow, membre de la mission avancée du Sénégal au Burundi en direction du match qui doit opposer les deux pays le 4 juin prochain et comptant pour la 5ème journée des éliminatoires de la CAN 2017 dans le groupe K. Et ce tableau est, pour dire le moins, totalement sombre.

«Rumonge est situé à 70 km de Bujumbura, la capitale burundaise. Mais pour s’y rendre, c’est la croix et la bannière. Le meilleur véhicule ne fait pas moins d’une heure et demie parce qu’il n’y a pas 10 km de route continue. Les crevasses, trous et flaques d’eau n’en parlons pas. Imaginons dès lors un déplacement en bus», déclare Abdoulaye Sow qui intervenait dans l’émission Retro Sport sur Sud FM avanthier lundi.

Le stade Ivyizigiro de rumonge n’a pas fait meilleure impression à la délégation sénégalaise au Burundi composée, outre le vice-président de la FSF Abdoulaye Sow, du sélectionneur national Aliou Cissé et du directeur de la Haute compétition au ministère des Sports Souleymane Boun daouda diop.

«Ce que l’on a vu là-bas dépasse l’entendement. Figurez-vous que ce stade ne dispose que d’une seule et unique porte d’accès, les vestiaires sont dépourvus de toilettes et il n’y a pas pire gazon au monde que celui de cette aire de jeu», rapporte Abdoulaye Sow. «Je doute fort d’ailleurs que les dimensions du terrain et des buts soient règlementaires. Moi qui ne suis pas une personne de grande taille, j’ai pu toucher la barre transversale de la main», raille le responsable fédéral. 

Les soucis d’Abdoulaye Sow ne se limitent pas au déplacement entre Bujumbura et rumonge et l’état du stade, ils s’étendent aux infrastructures hôtelières pour le séjour de la délégation sénégalaise dans cette ville secondaire à 70 kilomètres de la capitale.

«Il n’y a juste que deux hôtels à Rumonge et aucun d’entre eux ne compte 26 lits alors que l’on sait que notre délégationfait au minimum 35 personnes. On sait que le règlement recommande un hôtel d’au moins 4 étoiles. Ces hôtels, les deux meilleurs de Rumonge, ne peuvent pas accueillir dans des conditions idoines la délégation de la sélection nationale», relève-t-il. Et de conclure : «Au total, Rumonge ne réunit pas les conditions d’un match de standing international».

 

 

 

DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:42 Blessure: Diao K. Baldé au régime spécial