Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



Burundi: les sanctions de l'UE peuvent-elles faire réagir le gouvernement?


L’Union européenne, le premier donateur du Burundi, a décidé de couper son aide directe au gouvernement la semaine dernière. En cause : le non-respect de leur accord de coopération en matière de respect des droits de l’homme et de gouvernance démocratique. L’UE contribuait à environ 20% du budget burundais : permettant de payer des dépenses courantes (fonctionnement des administrations, salaires…) et qu’il faut donc remplacer.

Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 26 Mars 2016 || 23 Partages

L'UE  contribuait à environ 20 %  du budget burundais. L’arrêt de son aide direct est un coup dur pour le pays. Sébastien Marlier est analyste pour le groupe The Economist à Londres, il a travaillé plusieurs années au Burundi. Selon lui, ces sanctions sont à même de faire réagir le gouvernement, car le pays fait d'ores et déjà face à une grave crise économique  avec une récession de 7% pour 2015 selon le FMI. 

« Cet argent va devoir être remplacé parce que c’était le budgétaire direct qui sert à payer les dépenses courantes y compris les biens et services, le fonctionnement de l’administration et parfois même les salaires », a précisé l’économiste. 

Pour trouver cet argent, les autorités veulent se tourner vers d’autres partenaires comme la Banque mondiale ou la Banque africaine de développement qui contribuent, mais dans une moindre mesure, au budget burundais. 

Une perte du pouvoir d’achat pour les Burundais 

La Chine, l’Inde, le Fond international de développement agricole et l’OPEP, tous financent également des projets. Mais sur le terrain,les Burundais ressentent déjà l’impact de la crise   : le pays manque de devises étrangères, la monnaie se déprécie et l’inflation augmente, il y a donc une perte de pouvoir d’achat pour les Burundais 

Sébastien Marlier a commenté : « L’insécurité peut compliquer le transport de marchandises qui peut augmenter le prix, les mouvements de populations peuvent avoir un impact sur la production agricole. Toutes ces déstabilisations à un impact sur les biens de produits de première nécessité et final sur le niveau de vie des populations. » 

Mais au-delà de l’urgence humanitaire à court terme, cette crise compromet l’avenir du pays. Nombre d’investissements sur des projets à long terme comme l’éducation sont compromis. La population risque d’en sentir les conséquences pendant plusieurs années. 

Source: Rfi.fr 


DakarFlash1




1.Posté par samira massage le 26/03/2016 13:02
BON WEEK END A TOUS
Nous vous proposons nos programmes variés:
Massage doux sensuel
Massage tonifiant relaxant
Massage senegalais "DOUCEUR ET SENSATIONS ou americain
Massage californien d'une extrême douceur rehaussé de passages avec nos mains douces matière soyeuse inimitable propice à la rêverie et menant à une relaxation profonde) . Et aussi ses programmes traditionnels, Californien, Suédois ou Lomi Lomi sans oublier les surprises a decouvrir alors faites
78 482 58 63 / 70 620 31 28/ 78 409 07 02

2.Posté par mignonne le 26/03/2016 13:40
nous sommes une équipe de 3 jeunes filles très sensuelles et pleines de feeling
nous vous proposons des séances de massage discret , sensuel et inoubliable.
seules dans notre cabinet de massage, nous vous faisons voyagés au paradis du plaisir
1-BIJOU notre drianke 24 ans
2-SONIA 20 ans metisse cap- verdienne
3-KIA belle et sexy taille fine19 ans
eh wi, vous avez l’embarras du choix, des filles de jeunes et belles et surtout professionnelles.
satisfaction assurée ou rembourser
tel: 77 181 19 99 / 77 561 52 04
ou visitez notre site web : www.badzcool.wix.com/maindubonheur

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 12:07 Fillon lance l'offensive contre Valls