Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



CAN U17: Réserve contre la Guinée : La FSF ne compte pas laisser tomber


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 14 Octobre 2016 || 518 Partages

Interrogé sur la réserve déposée auprès de la CAF par la FSF à l'encontre du Syli U17, le président de la Fédération sénégalaise de football Me Augustin Senghor déclare que le dossier est en bonne voie et qu'ils ne laisseront pas tomber l'affaire. 

«C’est la commission juridique et le secrétariat général qui ont déposé le recours sur la base d’éléments d’informations dont ils disposaient. Le dossier en principe est en bonne voie. Nous avons trouvé certaines particularités qui font que nous avons émis des doutes par rapport à l’âge d’un joueur dont la date officielle sur son passeport ne correspond pas, au vu des renseignements obtenus par la direction juridique de la fédération, avec la date de son anniversaire. Tout cela fait que nous avons estimé, pour l’intérêt même et la crédibilité du football des jeunes en Afrique, devoir déposer cette réserve. Parce que, je pense, c’est comme ça que nous pouvons arriver à ce qu’on nous respecte davantage. Tout le monde sait que très souvent quand l’Afrique gagne en petites catégories, il y a toujours des commentaires même s’ils ne sont pas officiels, qui doutent de Page des joueurs.

Donc, il faut que nous mêmes nous commencions à nous remettre en cause. Parfois des jeunes peuvent tricher sans que la fédération elle-même ne soit concernée. Mais, nous ne pouvons pas laisser tomber. Raison pour laquelle nous avons dit que nous allons solliciter les juridictions compétentes au niveau de la CAF, pour que le droit soit dit. C’est-à-dire qu’on constate qu’il y a un écart entre l’âge réel déclaré et l’âge de l’anniversaire. Ou bien qu’on organise une nouvelle IRM (imagerie à résonance magnétique) comme les textes nous le permettent. Cela sera à nos frais certainement. S’il n’y a pas de doute la CAF ne devrait pas hésiter à organiser cette IRM qui est prévue par les règlements de cette compétition. Quand une équipe estime qu’elle a des doutes sur l’âge d’un joueur, elle peut provoquer une IRM contradictoire qui permettra de trancher définitivement cette question. Si au sortir de l’IRM il s’avère que le joueur a l’âge réel, nous en prendrons acte. Peut-être que cela portera plus de crédibilité à nos compétitions. Nous espérons que le dossier sera traité comme il le faut. C’est-à-dire avec des investigations et qu’on aille au bout de la logique pour l’intérêt de tout le monde et que le monde entier sache que les compétitions des jeunes en Afrique sont crédibles», affirme Auguistin Senghor dans le journal stades.

 
stades

DakarFlash3




1.Posté par mousseul le 14/10/2016 11:31
Me Augustin Senghor a raison. Il faut en finir avec les tricheries évidentes sur l'âge des joueurs.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >