Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



[CHRONIQUE] ENTRE AMITIÉ ET AMOUR: Deuxième partie


Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 21 Septembre 2015 || 490 Partages

[CHRONIQUE] ENTRE AMITIÉ ET AMOUR: Deuxième partie
Eh Oui c’était bel et bien Leila; qui n’avait aucune honte de s’exposer avec un autre homme. J’ai eu honte, j’étais stressée et je tremblais mais je ne voulais pas que Karim remarque mon changement d’attitude donc je faisais comme si de rien n’était. J’ai envoyé un message à Leila et je lui ai dis qu’on était juste a côté, si elle pouvait bien bouger, parce que je ne voulais pas de problèmes. Heureusement que Karim ne l’avait pas vu, il était plutôt concentré à déguster ses nems et sourire bêtement… J’avais la rage, j’étais fatiguée de tout le temps la couvrir pendant qu’elle s’en foutait complètement. Parlons un peu de moi, je suis issue d’une famille Toucouleur, très stricte, mais vraiment accueillante et adorable. Je suis la cadette de la famille et l’amie de ma mère. Pour dire vrai, c’est une femme forte, géniale, souriante et qui aime surtout ses enfants. Mon père, je l’adore aussi mais il est un peu froid, tendu; mais je le comprends, je lui en veux pas pour ça. Du côté de Leila c’était autre chose; ses parents ont divorcé et une période difficile a commencé pour elle. Depuis lors, elle vit avec son père qui est un économiste. Sa mère est retournée en France mais elle vient souvent au Sénégal pendant les vacances. De ce fait, elle n’a pas connu la chaleur maternelle et adore son père plus que sa mère… A chaque fois que je la vois, je sens ce vide dans ses yeux, ce manque… Elle m’a aussi confiée que je suis son nouveau parent. Elle quémandait sans cesse mes conseils. Elle était la fille perdue qui traversait de mauvaises passes. Elle me disait que j’avais les mots justes, les plus réconfortants. Elle m’appelait ma meilleure amie mais j’étais plus souvent la pour elle qu’elle ne l’était pour moi. Je voulais souvent la voir, mais elle était souvent occupée à faire autre chose, importante, inattendue, un peu toujours au dernier moment… Bref elle a connu Karim dans une boîte de nuit, hey oui, elle est trop fêtarde, depuis lors ils ne se sont plus lâchés. Ils ont fait un an ensemble. Karim est d’origine peulh, beau, musclé, et avait 4 ans de plus que nous. Il est du genre indépendant, vit dans un appartement aux Almadies, issu de famille riche et humble aussi.
Leila aimait bien Karim bien vrai qu’elle n’était pas fidele mais Karim avait une place importante dans son cœur. Leila continuait avec ses cachotteries et moi qui essayait tout le temps de l’aider pour le bien de sa relation. Karim aussi avait un meilleur pote qui s’appelait Junior. Il est mignon, cool, s’habille classe, toutes les meufs l’adoraient; mais ce n’était pas mon genre. Leila et Karim voulaient coute que coute que je sors avec ce Junior mais j’ai refusé direct. Pour dire vrai, Junior était un coureur de jupons, il change de meufs comme il change de chemises. Qui ne le connaissait pas? Loool.
Je ne voulais pas de ce genre de mecs. Moi, mon homme, je le voulais à moi toute seule, façon mon père m’avait aussi interdit d’avoir un petit ami donc avec mes 17 ans, je ne savais même pas c’est quoi avoir un copain; obliger je devais rester sans copain. Jusqu’à quand? Moi même je ne sais pas.
Plus Leila s’éloignait de son Karim, plus je le sentais si proche de moi. Et je n’aimais pas trop cette situation. Je décide alors d’aller voir Leila chez elle pour lui parler tête à tête. Arrivée chez elle, je sonne et c’est la bonne qui ouvre. Elle s’appelle Penda, c’est une fille extraordinaire, accueillante, franchement je l’aimais trop. Penda m’adorait trop aussi, je ne sais même pas pourquoi, on avait le même âge, mais je me sentais trop proche, des fois quand je ne trouvais pas Leila chez elle, je restais et discutais avec Penda, une jeune fille avec un cœur en or, et qui se bat pour aider sa famille; franchement je la respectais trop et je m’imaginais  dans sa situation. Je décide de rentrer dans la maison de Leila, arrivée au salon, je la cherchais des yeux mais je ne la voyais pas  alors que la télé était allumée. Je me disais qu’elle était dans la salle de bain donc j’ai attendu tranquillement au salon. Ne la voyant pas arriver plus de 10 minutes, j’ai décidé d’aller dans sa chambre pour voir si elle y était. Je n’en croyais pas mes yeux, j’étais scotchée devant la scène que je venais de voir…
Elle: Wa yow soy doug negou diambour do feug? (He toi, avant d’entrer dans la chambre d’une personne, tu ne frappes pas a la porte?)
Moi : (toujours sous le choc), Hin, legui (maintenant) je dois frapper avant d’entrer dans la chambre de ma best?
Elle: Bah oui, li moy lane sah? Boumou gnarati la wah ( sa veut dire quoi sa? Que sa soit la 1ere et la derniere fois). Et fermes la porte en sortant!!
Je ne savais meme pas quoi dire, je suis sortie de chez elle, et je suis rentree avec le coeur serrer….
A votre avis qui etait avec Leila?
 

Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >