Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



[CHRONIQUE] ENTRE AMITIÉ ET AMOUR: Dix-neuvième partie


Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 21 Novembre 2015 || 1249 Partages

[CHRONIQUE] ENTRE AMITIÉ ET AMOUR: Dix-neuvième partie
Tata Rama, la mère de Latifah, nous écoutait parler pour plus de détails sur la rencontre des deux familles.
Tata Rama: AHH contane na!! Franchement, niit you bah ngene. Je vais appeler mes cousins et oncles ainsi que tous les vieux de notre famille pour les informer de la nouvelle. Je vous donnerais des nouvelles le plus rapidement possible. Kouy def lou bah mom, do wadj.
Latifah souriait bêtement, et je voyais que mon frère était aux anges aussi. Les parents leurs ont demandé s’ils étaient surs de leurs sentiments et de vouloir s’engager. Ils ont dit oui. Ils nous ont fait un sermon sur l’importance du mariage et de la famille. Karim me manquait tout d’un coup. Je lui envoyais un message vite fait le mettant au courant de la situation. Je n’en revenais toujours pas. Il y a répondu rapidement:
Karim: Wahouuuu sa frere bi mom sampeu na thioukel dii!! Hahahahaah  j’aime ca. Gor dafay gaww!!!
Moi: On dirait que tu t’y attendais!
Karim: Bah un peu. Ils s’aiment, quoi de plus normal que de concrétiser la relation? Je suis dans le même cas que Mohamed, sauf que la fille ne m’aime pas, dommage pour moi…
Moi: (Il me cherchait là) Quelle fille?
Karim: Celle que j’aime
Moi: Et c’est qui?
Karim: Tu te fous de moi? Arrête Yash ce n’est pas drôle. Je ressens quelque chose pour toi depuis la période où je sortais avec Leila. C’est dur de ne pas être aimé en retour.
Moi: Je ne t’ai jamais dit que je ne t’aimais pas.
Karim : Que veux tu que je me dises? Tu ne réponds même pas à mon petit mot. Je te laisse une enveloppe et un paquet mais tu ne me dis rien. Je me suis dit que je ne t’intéressais pas mais tu ne savais pas comment me le dire.
Moi: Je ne t’ai rien dit car j’étais émue. Et après, j’ai eu l’appel de Amina et la visite de tata Rama. Je pense à toi Karim, je ne sais pas ce que c’est, mais tu ne m’es pas indifférente. Je nous imagine ensemble et ca me fait du bien. Ne dis pas que je ne t’aime pas… J’aime tout en toi
Karim: Tu es sérieuse la? Est ce que c’est toi qui parle Yash bb?
Moi: Mais bien sur gros beta. Eh je te laisse, Mon papa va me tuer Il venait de voir que j’utilisais mon téléphone au lieu de l’écouter. Il m’a toisée et j’ai fui du regard.
Hahahaa Je pensais encore à Karim, je m’imaginais dans ses bras muscles et c’était trop doux. J’enviais Mohamed et Latifah, qui allaient bientôt vivre leur amour au grand jour. Moi, j’avais peur du mariage et de tout ce que cela engendrait. Je n’étais pas du tout prêt pour ca. Les parents ont encore fait des discours sur le mariage, etc. Je m’ennuyais vraiment. J’ai demandé à Latifah de m’accompagner pour vérifier si le diner était prêt. Je voulais surtout souffler et me dégourdir les jambes. Une fois dehors, je l’ai serrée dans mes bras pour la féliciter. Elle a pleuré comme une madeleine. Maman nous a rejointes quelques minutes après pour nous donner des instructions pour dresser la nappe et diner. On a mangé les vermicelles avec du poulet et de la viande. C’était trop bon. Tata Rama est finalement rentré, avec la promesse de revenir avant la fin de semaine et tout finaliser. Apres l’avoir accompagné, je suis allée directement dans ma chambre, me coucher en parlant au téléphone avec mon bb et je me suis endormie comme ça. Le lendemain j’ai pris mon bain et mon petit déjeuner et vaquer à mes occupations. Papa voulait que je l’accompagne chez une tante mais je lui en voulais toujours pour ses mensonges, Je demandais à Latifah de m’accompagner pour aller voir Amina. Elle ne décrochait pas mes appels et je ne voulais pas appeler tonton Sow. J’avais peur de sa réaction, surtout si elle lui avait déjà avoué son implication dans l’escroquerie. Arrivées devant l’immeuble d’Amina, nous sommes descendues du taxi. Je l’ai rappelée sans succès. Latifah voulait que l’on rentre mais je n’avais pas fait tout ce chemin pour baisser les bras. Je suis allée voir le propriétaire de l’immeuble , elle habite au rez de chaussée. Elle me connaissait déjà très bien. Il m’arrivait d’attendre Amina dans son salon. Je lui ai dit que je n’arrivais pas a joindre mon amie depuis la veille. Elle m’a dit qu’Amina n’était pas sortie de la maison et que tonton Sow était au travail. Elle a accepté de m’ouvrir la porte de l’appartement car je lui ai dit que mon amie était surement malade et incapable d’ouvrir la porte ou de répondre à son téléphone. Elle est montée avec nous. Il n’y avait personne dans le corridor, la véranda et le salon. Le téléphone d’Amina était sur le bras d’un fauteuil. Ca expliquait pourquoi elle ne répondait pas. On a appelé son nom mais sans réponses. Je me suis dirigée vers sa chambre, elle n’y était pas. Elle n’était pas dans la sale de bain non plus. Et j’ai soudain entendu Latifah crier. C’est ce genre de cri qui te remplit d’effroi. Tous les poils de mon corps se sont hérisses. Je ne pouvais plus bouger; je me suis retenue a la porte de la chambre d’Amina. Je ne comprenais pas. Latifah pleurait a chaudes larmes et j’ai pris mon courage a deux mains et me suis dirigée vers l’autre chambre. Latifah et la propriétaire étaient devant. On pouvait apercevoir les pieds d’Amina qui dépassaient et un filet de sang qui était coagulé sur le sol. Je me suis avancée pour mieux voir et je l’ai vu allongée la, sur le sol Carrel et froid, se vidant de son sang, toute seule…. J’ai crié comme Latifah, je voulais la toucher, la réveiller, lui faire un câlin. Je me disais qu’elle était peut être juste évanouie. Le mari de la propriétaire et les gardiens étaient montes, à cause de nos cris. Ils m’ont retenue. Je n’avais plus la force de crier ni de me débattre. J’avais juste les yeux écarquillés et je tremblais comme une feuille. Le mari d’Amina a été appelé par la propriétaire ainsi que l’ambulance. Le mari de la propriétaire avait déjà constaté le décès de mon amie. Je criais à tue-tête encore: NOOOOOOOOOOOOOOON, POURQUOI MON DIEU?? AMINA TU ETAIS SI JEUNE ET BELLE, POURQUOI?? Latifah a appelé ma mère et Mohamed. Tonton Sow nous a trouver dans l’appartement et j(ouvrais voir qu’il avait les yeux bouffis et très rouges. Je ne savais pas si je devais me plaindre ou lui en vouloir. Apres tout, s’il ne s’était pas intéressé a une gamine, qui avait l’âge de sa fille, rien de tout ca ne se serait passer. Il lui a forcé la main en l’achetant avec son argent. Elle a juste voulu donner une vie meilleure a sa famille. J’avais vraiment mal. L’image du corps d’Amina et de son regard vide, sans vie, ne me quittait pas. Ils ne m’avaient même pas laisse la toucher une dernière fois. Je me rappelais de ce qu’elle m’avait dit la veille et je pleurais de plus belle. “Ay Way foumaley dieuleti, sama peulh bou rafeet, nos délires vont me manquer, tu étais si douce et aimante. Tu as été victime de manipulation de la part de ta mère, ton ex et de ton mari. Etant très influençable, ils en ont tous profiter. Je sortais mon téléphone portable et regardais les dernières images qu’on avait prises. On l’y voyait sourire, tout dans son visage reflétait l’innocence. Ehhh Dieu!! Mon b était partie comme ca!! Qu’allais-je devenir sans Amina?? Elle a été la pour moi quand il le fallait. C’était une bonne amie, une sœur!! Mes parents m’ont ramenée a la maison. J’ai eu le temps de voir la maman d’Amina se rouler par terre et pleurer la perte de sa fille Chérie. J’avais juste envie de l’insulter. Elle n’a jamais aimé sa fille, c’était juste une sangsue. Une fois chez nous, je me suis blottie contre Latifah et nous pleurions a chaudes larmes. Je lui ai raconteur le pourquoi du suicide et ca nous a encore bouleversées. Personne n’a diné ce jour la. On avait tous cette sensation amère, qui empêchent d’avaler. L’enterrement d’Amina s’est fait le lendemain, après la prière de Takussan. Les hommes sont allés à la levée du corps. J’ai eu à voir Leila et papis ainsi que Khalil; Ils avaient tous l’air abattu. Mon père et Mohamed sont allés a l’enterrement et voir le corps s’éloigner sous leurs yeux une dernière fois. EH oui c’est comme ca que ca s’est passé, Amina n’est plus, ma copine avec qui j’ai grandit, je ne la reverrais plus jamais. C’est ca mon chagrin, l’enfer venait de me tomber sur la tête et le monde s’écroulait sous mes pieds…
 

Dakarflash2




1.Posté par Mamoun's Loufa le 24/11/2015 19:06
c'est génial, yash

2.Posté par kane le 30/11/2015 23:52
j'adore cette chronique! svp la suite

3.Posté par preference massage le 31/01/2016 15:41
preference Massage vous propose des massages professionnels, relaxant, doux. Avec de belles masseuses profitez d'un moment de détente dans un endroit calme et discret disponible a domisile.numero phone 78 106 87 43 77 592 03 67

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >