Menu
DakarFlash
DakarFlash.com



[CHRONIQUE] ENTRE AMITIÉ ET AMOUR: Dix-septième partie


Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 17 Octobre 2015 || 1363 Partages

[CHRONIQUE] ENTRE AMITIÉ ET AMOUR: Dix-septième partie
Maman était toute contente, parce que Latifah est une fille bien et est gentille avec tout le monde. Maman nous supplia de ne pas sortir aujourd’hui et de rester à la maison, elle allait nous gâter avec sa très bonne cuisine. Latifah appela sa maman pour l'avertir qu’elle allait rester chez nous pour quelques temps, l’ambiance était bonne. Sa maman lui disait qu’elle allait venir nous voir le lendemain puis qu’elle ne faisait rien chez elle. Karim devait voyager la nuit mais est passé nous voir pendant la journée pour nous dire au revoir. Il allait faire 1 mois à Dubaï. J’avais juste envie de pleurer, je ne savais même pas ce qui m’arrivait. Il m’avait donné une enveloppe et m’a demandé de ne pas l’ouvrir et d’attendre jusqu'à ce qu’il parte. Latifah aussi était triste, On l’a accompagné jusqu’à la porte, maman aussi priait pour lui. Mohamed nous regardait et se moquait de nous, il l’a salué et est retourné dans le salon. Ils m’ont laissée toute seule avec Karim.
Karim: Heu, je sais que t’es têtue mais stp n’ouvres pas l’enveloppe attends même jusqu’a demain si tu veux
Moi: Hey Karim, tu vas même m’obliger à l’ouvrir maintenant ish
Karim: Arrêtés je suis sérieux ! Bon on se dit à la prochaine, je dois rentrer et faire mes valises avant que je rates mon vol.
Moi: Hum okay t’as raison…. Tu vas me manquer nak
Karim: A moi aussi ma belle
Moi: (Je souriais)
Il m’embrassa sur les lèvres et je répondais à son baiser. Je me retirais après et le laissais partir. Je ne sais pas ce qui nous arrivait à tous les deux. Mais ça nous a fait du bien. Il promit de m’appeler à son arrivée . Maman m’attendait dans le salon avec Mohamed et Latifah. Eux tous se moquaient de moi en me disant que j’avais l’air amoureuse. J’essayais de ne pas trop les écouter et restais dans mon coin toute pensive. Latifah voulait aussi me parler, je ne savais pas ce qu’elle voulait me dire mais j’avais pas trop envie de parler. Elle me laissa seule et était en compagnie de Mohamed. On voulait des amuse-gueules donc Mohamed est sorti nous en acheter, des nems et des pastelles, on adorait vraiment ça. Maman était un peu perdue aussi, en la voyant comme ça, j’attendais avec impatience Mohamed pour lui parler. Tout ça, c'était à cause de Papa qui ne nous faisait même plus signe. Elle maigrissait à vue d’oeil, mais je savais aussi que ma maman était forte et qu’elle allait s'en sortir. On ne croyait plus à ce que papa nous racontait, aller en mission pendant 1 an, on s’en tape même, mais ne plus faire signe à sa famille, comme s’il en avait plus, ça fait mal . Mais je ne voulais pas remuer aussi le couteau dans la plaie, je préférais me taire et regarder maman d’un oeil discret. Mohamed revenait 1 heure de temps après, mais on était toutes pressées de manger les nems. On était là à regarder un film et j’ouvris le sujet de papa.
Moi: Mohamed, ça fait longtemps qu’on a pas des nouvelles de papa, franchement ça nous étonne
Mohamed: Qu’est ce que tu veux dire par là ?
Moi: Depuis qu’il est parti en mission, il nous a fait signe deux fois , après on n'a plus eu de ses nouvelles. MAman souffre….
Mohamed: T’es sérieuse? Tu veux dire que depuis lors vous ne l’entendez pas.
Non demain insha’Allah, je vais aller à son lieu de travail pour avoir des informations concernant son voyage. Li c’est pas normal
Moi: Stp fais ca. Ndah gnou ham si loumou nek, il ne doit pas oublier qu’il a une famille ici. Ca me fait mal de voir maman triste, bien vrai qu’elle le cache .
Mohamed: Tkt pas, cava aller, tout va s’arranger, je te le promets
Moi: Okay je comptes sur toi Bro!
Latifah était dans la cuisine, elle nous amena des verres pour qu’on boive du jus bissap fait par ma mère. On passa toute la nuit à regarder des films d’horreur; c'était un vendredi. On s’endormit le lendemain, et je pensais trop à Karim. Qu’est ce qui m’arrivait? Mohamed est allé comme prévu demander des renseignements à l'employeur de mon père. Il est revenu très remonté. Il n'a pas voulu nous parler.
Il est directement allé dans sa chambre et je l'entendais parler au téléphone. Ma mère le rejoignit. Je les entendais se crier dessus.
Mohamed: Maman, tu ne devais pas te laisser faire. Ce type n'est pas digne de toi. S'en aller pendant un an et ne même pas daigner vous envoyer de l'argent pour vivre !!! Et tu me caches toute cette situation, pourquoi? Hein ?? Pourquoi?
Maman: Mohamed, ne me parles pas comme ça. Je suis ta mère. Et le type dont tu parles est ton père. Il n'est pas parfait. Mais il travaille très fort pour nous. Il a juste beaucoup de travail et il n'a pas toit le temps les moyens d'appeler. Il va bientôt rentrer.
Mohamed: Ohh ça!!! Il sera la demain. Très tôt d'ailleurs. Je lui ai dit que je suis en vacances et il était très surpris. C'est là qu'il m'a fait savoir qu'il rentre demain.
Maman: tu, tu ,.....Quoi??? Tu l'as appelé ? Comment tu as eu son numéro ? Tu sais qu'on a pas de ses nouvelles et tu me caches son numéro ?
Mohamed: je l'ai eu tout de suite, à son travail. Ce type est en train de te mentir depuis des années, il est juste en Belgique depuis tout ce temps.
Maman: Mohamed teudial ma sa guemigne bi!!! Danga rew ba doff!! Tu penses que maintenant que t'es devenu un homme, tu peux parler comme tu veux!! Cette conversation est terminée. Et ne parles à personne de tes sottises.
Je me suis enfuie dans le salon. La soirée du lundi était assez morose et tendue. Comme Mohamed l'avait prédit, papa est revenu le lendemain matin. Je l'ai entendu rire aux éclats avec maman dans le salon. Je ne savais plus si j'étais contente de le voir ou si j'étais juste lasse à cause de l'attente. Je suis allée prendre ma douche et les ai rejoint au salon. Papa m'a serrée dans ses bras et je me rendais compte à quel point il avait pu me manquer. Mohamed dormait toujours. Papa est allé le réveiller. Il voulait qu'on déjeune tous ensemble. Papa: ça fait du bien d'être de retour. Tu as vraiment grandi Yasmina. Il faudra que je te surveille plus.
Maman: tu as vu hein. Tu nous a manqué nak. Le réseau nous a joué trop de tours.
Moi: tu nous a manqué papa Papa: mais c'est fini maintenant. J'avais hâte de vous revoir. Mohamed pourquoi tu ne parles pas? Tu sais que j'aime te réveiller le matin. Et ça fait un moment que je n'ai pas eu l'occasion de réveiller mon fils pour qu'il fasse ses prières de Fajr. Mohamed: tu es sur de ça papa?
Maman: Mohamed, lana tila? Sa papa nieuw na kagn, wakh bi diarouko.
Mohamed: Tu n'as pas le droit de nous traiter comme ça. Tu ne peux pas t'en aller pendant des mois et faire signe quand bon te semble. Il se passe des choses dans ta maison!! Yasmina a failli se faire violer. Et il n'y avait aucun homme ici pour l'aider à porter plainte et se protéger. Tu ne sais pas si elles mangent à leur faim, si elles dorment bien. Tu affirmes avoir fait le tour de quelques pays pour ton travail , mais t'étais juste en Belgique pendant tout ce temps.
Papa: mohamed, duma sa morom. Je réglais des choses en Belgique depuis le mois dernier. Et je m'apprêtais à rentrer quand tu m'as appelé hier. J'ai eu des problèmes pour joindre qui que ce soit. J'avais juste hâte de rentrer.
Maman: Mohamed, wakh bi diekhna. Sa papa, sa kilifa la. Bulko yapp. Naniou ndekki gaaw. Mohamed: Et tu le crois? Il parle chaque jour avec tonton Bira. C'est surement ce dernier qui l’a averti pour qu'il rentre aussi vite.
Maman ouvres les yeux!!! On est au 21 eme siècle. Des problèmes de réseau ça n'existe nulle part. Il parle avec les gens qui l'intéressent.
Maman: Wa Ibrahima!!! Lane la Mohamed di wakh ni? Danga done deggeunter akh Bira? Papa: Amul solo. Dinagne si wakh aprés. Yasmina mayma ndokh.
Je me levais dépechais d'aller lui chercher sa bouteille d'eau. J'ai rencontré Latifah , qui venait de sortir de la chambre pour se doucher. En retournant au salon, j'ai trouvé mon père très énervé. Il hurlait sur Mohamed. J'avais peur qu'ils n'en viennent aux mains.
Moi: Papa, am ndokh bi. Dama am sama kharit buffi fanane. Dolene bayi wakh bi. Maman wakh ssi, latifah est là deh.
Mohamed: Neubeutu bi diarouko. Tu nous doit la vérité. Tu as épousé cette femme depuis très longtemps et tu nous le cache.
Maman: Quelle femme?? Mohamed loy wakh ni?
Mohamed: il a épousé une toubab. Ils ont 3 enfants. Il est allé la rejoindre en catastrophe car elle allait accoucher du troisième. Chaque fois qu'il s'en allait en mission, c'était pour la voir. Il lui dit peut-être la même chose en rentrant ici. Dis nous papa, est ce qu'elle est au courant de notre existence?
Papa: De quoi tu parles? Qui t'as raconté de telle sottises? Mohamed, je te demande de quitter cette maison tout de suite. J'ai dépensé une fortune pour tes études. Maintenant que tu as un job bien payé, tu te permets de me parler sur un ton condescendant?? Je ne le permettrais pas. Sors de ma maison.
Maman: Duffi ammer!!! Ibrahima danga takkeu toubab bi? Yow nganer ma sa collègue bu nekeu sene bureau belgique bi la.
Mohamed: Tu la connais maman? Maman: Je sais de qui tu parles. Elle appelle souvent ici, et il prétend que c'est sa collégue. Il s'enferme dans le bureau pour lui parler pendant de très longs moments. J'aurais dû comprendre depuis le début.
Maman: Tu m'as trahie Ibrahima. Je te faisais confiance, j'ai tout laissé pour toi, mon boulot, mes affaires, juste pour élever tes enfants pendant que tu voyageais. Tu as eu ce job à cause des relations de mon père et c'est en m'humiliant que tu me paies??
Papa: Rama, yonou khaleyi nekoul si lolou. C'est entre nous. Allons en parler en privé. Mohamed: maman, tu es la seule à ignorer l'existence de cette femme. J'étais tellement choqué hier quand deux de ses collègues m'ont appris qu'il avait pris deux années pour s'occuper de sa niarel et de ses enfants.
Cette dernière en avait marre de ses absences et ne pouvait pas s'occuper des enfants toute seule , avec sa grossesse. Ils pensaient tous qu'on le savait déjà. Tonton Bira n'a pas voulu me parler maman. Il était au courant aussi. Depuis 13 ans, il mène une double vie. Maman: Mohamed, loy wakh ni? 13 ans? Bira sama cousin, sama deret la. Il ne peut pas me cacher ce genre de choses.
Papa: Rama, j'ai épousé cette femme pour l'aider. Li khew yeup ndogalou yallah la. Elle me crée des soucis depuis longtemps. Je ne pouvais pas vous appeler car elle menaçait de m'interdire de voir mes enfants. Je ne pouvais l'accepter. Pardonnes moi Rama. J'ai été lâche, j'aurais dû te le dire.
Je pleurais dans mon coin. Je ne reconnaissais plus cet homme. Lui qui m'avait appris à être juste, sincère , droite et tout, se permettait de nous mentir depuis des années. J'avais des des demi frères et soeurs. Je regardais ma mère. Elle sanglotait dans les bras de Mohamed. Notre vie venait de basculer...

Dakarflash2




1.Posté par fatymandiaye94 le 31/10/2015 12:35
hee mai ou est la suite?????

2.Posté par layla la senegalaise le 10/11/2015 18:28
chers adeptes du massage.
je vous convie a venir decouvrir mes mains de fees.
je vous transporterai dans l univers secret du massage.
satisfaction assuree.
je comblerai vos attentes les plus folles.
DISCRETION TOTALE
TEL .338279824/772696125/773882184

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >